Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Que fait-on de l'étranger aujourd'hui ? Nadia Yala KISUKIDI


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/que_fait_on_de_l_etranger_aujourd_hui_nadia_yala_kisukidi.44953?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Que fait-on de l'étranger aujourd'hui ? Nadia Yala KISUKIDI


Journée d’étude de la Chaire « Exil et migrations »

Alexis Nuselovici, titulaire de la chaire « Exil et migrations », organise le mardi 27 juin une journée d'étude » en collaboration avec la chaire « Global South(s) » de Françoise Vergès.

« Étranger : celui qui est né sous une autre domination et dans un autre pays que le pays dans lequel il se trouve » Diderot et D’Alembert, L’Encyclopédie

« Étranger » est pour cette journée à prendre dans sa signification concrète comme dans son emploi notionnel. 

Nous voudrions d’une part analyser les règles administratives et politiques qui gèrent aujourd’hui en France et en Europe le traitement des non-citoyens et, d’autre part, étudier les usages du terme dans les configurations discursives actuelles relatives à la migration et à la nationalité. 
Les deux aspects sont évidemment liés et ce sont leurs articulations qu’il importera de mettre à jour.

Avec
Valérie DESHOULIÈRES, Directrice de la Villa Europa, Sarrebruck.
Hourya BENTOUHAMI, philosophe, maîtresse de conférences en philosophie à L’université de Toulouse 2 - Jean Jaurès.
Augustin GIOVANNONI, philosophe.
Nadia Yala KISUKIDI, philosophe.
Kahena SANAA, plasticienne et docteur en Arts plastiques et sciences de l'art.
Camila MOREIRA, docteur en Arts plastiques et sciences de l'art.
Alexis NUSELOVICI (NOUSS), Titulaire de la chaire « Exil et migrations », Collège d’études mondiales.
Françoise VERGÈS, Titulaire de la chaire « Global South(s) », Collège d’études mondiales.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.

Loic 08/12/2018 02h55

Bravo docteur pour ce formidable exposé.

Quelle signification donner à la notion de l'étranger dans un contexte de mondialisation?
Si dans votre exposé, l'étranger semble être un tout dissocié de sa condition sociale, il est fort aisé de constater dans les faits que dans la vision politique et même sociologique, l'étranger peut avant tout se définir sous le prisme du statut social. Finalement l'étranger n'est plus que "l'Autre" suspecté pour ce qu'il renvoie de par sa condition sociale. Ceci n'est bien entendu valable que dans tous les espaces où les cultures et les codes ont tendance à s'homogènéiser ou presque.
Stricto sensu l'étranger peut se définir comme étant l'autre venu d'ailleurs et ayant des moeurs et comportements jugés étranges par les autochtones. Juxtaposée à la mondialisation cette définition peut prendre un autre sens et certainement ouvrir une autre piste de réflexion sur le sujet que vous traitez merveilleusement.

Merci à vous pour l'intérêt que vous portez à l'Autre et au sort de ce pays "Etrange"fred qu'est le Congo.
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte