Canal-U

Mon compte
Institut d'astrophysique de Paris

LES LUMIÈRES ET LES OMBRES DE LA SCIENCE - ENTRE OBSCURANTISME ET AVEUGLEMENT


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/iap/embed.1/les_lumieres_et_les_ombres_de_la_science_entre_obscurantisme_et_aveuglement.26203?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
LEVY-LEBLOND Jean-Marc

Producteur Canal-U :
Institut d'astrophysique de Paris
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

LES LUMIÈRES ET LES OMBRES DE LA SCIENCE - ENTRE OBSCURANTISME ET AVEUGLEMENT

Si le dix-huitième siècle fut celui des Lumières, les suivants ont peut-être été, moins idéalement et plus concrètement, ceux de la lumière, dont la science a pu explorer la nature profonde. Des concepts nouveaux ont été forgés pour en révéler la nature quantique, transcendant de classiques oppositions (onde/corpuscule). Après des millénaires d'éclairage aux seules flammes, des sources lumineuses neuves (de l'ampoule électrique au laser) ont bouleversé notre rapport, tant intellectuel que social, à la lumière. On peut même se demander si la lumière, démystifiée et contrôlée, ne serait pas devenue un instrument d'asservissement parmi d'autres, parachevant le « désenchantement du monde ». Certes, la physique elle-même recèle assez de subtilités et de paradoxes pour que la lumière continue à enchanter nos esprits comme nos yeux. Il n'empêche que, des projecteurs des miradors à l'éclair d'Hiroshima, ce sont aussi bien des ombres que la modernité a révélé. Peut-on encore espérer, que grâce en particulier à sa perpétuelle ressaisie par l'art, la lumière échappera à son arraisonnement par la technoscience, au plus grand profit du savoir comme de l'imaginaire ?

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte