Canal-U

Mon compte
La forge numérique

‘Pour une frontière’, mais laquelle ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/la_forge_numerique/embed.1/pour_une_frontiere_mais_laquelle.39471?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
La forge numérique
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

‘Pour une frontière’, mais laquelle ?

Cette communication a été filmée dans le cadre du colloque Aux frontière de la fiction : théories, pratiques et création organisé par l'équipe du LASLAR à la Maison de la Recherche en Sciences Humaines de l'Université de Caen Normandie.

Ce colloque vient couronner trois années de séminaires consacrés à l'exploration de deux notions "Fiction" et "Non fiction", les tensions et porosités qu'elles engendrent dans la production des œuvres cinématographiques et littéraires, nous interrogeant aussi sur ce que ces notions recouvrent, leur degré de pertinence pour comprendre la nature et le mode de fonctionnement de nos représentations ainsi que notre rapport au réel, dans le cadre d’une production culturelle qui tient de moins en moins compte des frontières génériques et qui nous habitue de plus en plus à des pratiques médiatiques où se fondent réalité et fiction, monde virtuel et monde réel.

Olivier Caïra est sociologue. Ses travaux de recherche portent sur l'industrie du spectacle (notamment littérature, cinéma, jeux) et l'étude des théories de la fiction. Docteur et agrégé en sciences sociales, il est chercheur à l'École des hautes études en sciences sociales (EHESS) dans le Groupe de sociologie pragmatique et réflexive1. Il est maître de conférences en sciences sociales et géopolitiques à l'IUT d'Evry. Il a également participé à la création de jeux de rôle et de suppléments pour l'éditeur Les XII Singes.

Résumé de la communication

L’ouvrage de Françoise Lavocat Fait et Fiction – Pour une Frontière (2016) a relancé le débat sur la délimitation de l’objet fiction. Plaider “pour une frontière” soulève plusieurs questions épistémologiques. La première porte sur l’intérêt que revêt une conception topographique de l’objet. Est-elle historiquement fondée ? La retrouve-t-on dans des discours non académiques ? La seconde concerne l’idée-même de frontière, un terme à la fois familier et polysémique, qui suscite toujours un vif débat parmi les géographes. A quoi compare-t-on la séparation entre fiction et non-fiction : à un mur de Berlin ou à une frontière saharienne ? à une ligne de partage des eaux ou à un tracé conventionnel ? Enfin se pose la question de la similarité ontologique des deux “territoires”. Peut-on passer la frontière dans les deux sens ? Qu’arrive-t-il aux “panfictionnalistes” qui s’y aventurent ? On réaffirmera dans cette communication la nécessité de penser une distinction entre fiction et documentaire pour mieux comprendre dans quels cas les acteurs sociaux estiment nécessaire de tracer une frontière.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte