Canal-U

Mon compte
Maison européenne des sciences de l'homme et de la société

Pseudonymie, hétéronymie et identité numérique


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/meshs/embed.1/pseudonymie_heteronymie_et_identite_numerique.13883?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Pseudonymie, hétéronymie et identité numérique

Table ronde organisée par la MESHS et Citéphilo le mercredi 13 novembre 2013, de 18h à 20h.


LE JEU AVEC LE NOM est une tradition ancienne. Depuis Ulysse (mon nom est personne) et l'énigmatique personnage d'Homère (est-ce vraiment quelqu'un ?) aux hétéronymies de Pessoa en passant par l'expression d'un droit artistique à la pseudonymie reconnu et protégé par l'institution, il n'a pas été besoin d'attendre la révolution numérique pour se poser la question de l'identité comme élément de sens. À ceci près tout de même que le numérique apporte une nouvelle donne et change le problème : aux jeux de l'identité, il substitue ceux de l'identification. Ce qui relevait jadis de notre possibilité de jeux sémantiques relève aujourd'hui d'une nécessité d'information et de communication : puisque l'information est codée, son émetteur doit l'être avec elle. Le code est le levier de cette transformation.

La pseudonymie / hétéronymie permettait de protéger l'individu en raison de sa notoriété, des risques que lui faisaient prendre ses œuvres ou de faire entrer la fiction jusque dans la signature; le «pseudo» permet quant à lui faire émerger de la masse des données un avatar, une identité, un ID. Si la mécanique du Web rend donc nécessaire l'identification, elle n'en permet pas moins de prolonger par d'autres moyens le jeu des identités. Car qui dit identification ne dit pas identification unique.

Quels sont donc les enjeux artistiques et sociaux de ces états de fait, en termes de construction des œuvres ou des personnes ?

Intervenants : Fanny Georges (maître de conférences en sciences de la communication à l'université Sorbonne Nouvelle-Paris 3), Emmanuel Guez (écrivain, artiste et chargé de la recherche et des projets à l'École supérieure d'arts d'Avignon). Modération: Olivier Delannoy (enseignant de philosophie, membre du collectif Citéphilo).

N.B. :
En raison de sa démarche artistique, Mr Emmanuel Guez nous a demandé en mai 2018 de retirer de la vidéo de la conférence l'ensemble de ses interventions. Afin de respecter son souhait, et dans un souci de transparence, la vidéo a été éditée le 14 mai 2018, retirant ainsi 29 brefs moments (suppression du son uniquement), et 9 passages plus longs (vous verrez alors une mention s'afficher). Veuillez nous excuser de ce désagrément.



Plus d'informations sur http://publi.meshs.fr


Séance organisée en collaboration avec Citéphilo Citephilo

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Faire / Voir le paysage
 Paysage & horizon
 Paysages d’après photographie
 La place du paysage dans les commandes photographiques
 Expériences du paysage
 Les humanités numériques dans l'espace francophone, une communauté qui se structure
 Retour sur le séminaire "Qu'est-ce qu'un projet scientifique en humanités numériques ?"
 Le Master Architecture de l'information de l'ENS-Lyon : conception, organisation, enjeux
 Ouverture de DHNord 2015 par Martine Benoit
 Digital Humanities Methods for the Study of Social Phenomena
 L'édition "digitale" des manuscrits d'écrivains contemporains : une proposition de méthode pour une réflexion épistémologique
 Dynamiques de recherches et méthodes: introduction de la deuxième séance par Clarisse Bardiot
 Talie: Traditions (Traces, Textes) de l'Antiquité à Lille et dans l'Eurorégion
 Tectoniq: les TEchnologies de l'information et de la communication au Coeur du TerritOire NumérIQue pour la valorisation du patrimoine
 L'horizon des "Humanités numériques": vers une discipline émergente ou le renouvellement de pratiques?
 Martine Aubry à propos des Digital Humanities
 Claire Clivaz à propos des Digital Humanities
 Elena Pierazzo à propos des Digital Humanities
 Clarisse Bardiot à propos des Digital Humanities
 Aurélien Berra à propos des Digital Humanities
 Stéphane Loret et Richard Walter à propos des Digital Humanities
 Nicolas de Lavergne à propos des Digital Humanities
 Œuvres de Marco Stroppa - Concert-rencontre
 L'eau comme bien commun
 Jeux d’acteurs et jeux d’arguments - Francis Chateauraynaud
 Cinq concepts proposés à la psychanalyse - François Jullien
 Le Dépaysement, voyages en France
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte