Canal-U

Mon compte
Musée d'Archéologie du Jura

Colomby, « La Perruque » (Manche) : Un moulin à eau du XIe siècle dans son paysage. Vincent Bernard (CNRS, UMR 6566 CReAAH, Rennes)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/musee_archeologique_du_jura/embed.1/colomby_la_perruque_manche_un_moulin_a_eau_du_xie_siecle_dans_son_paysage_vincent_bernard_cnrs_umr_6566_creaah_rennes.8872?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Colomby, « La Perruque » (Manche) : Un moulin à eau du XIe siècle dans son paysage. Vincent Bernard (CNRS, UMR 6566 CReAAH, Rennes)

avec la collaboration de David Aoustin (Univ. Rennes 1, UMR 6566 CReAAH, Rennes), J. Deshayes (Pays d’Art et d’Histoire, Valognes), F. Epaud (CNRS, UMR 6173 CITERES-LAT, Tours), C. Hallavant (Terrae-Univ. Toulouse II, UMR 5608 TRACES, Toulouse), L. Lespez (MC Univ. Caen, UMR 6554 LETG-GEOPHEN, Caen).

Parmi les moulins hydrauliques ruraux à roue verticale datés du premier Moyen Âge, celui de Colomby (Manche) appartient à la catégorie des grands modèles de plus de 50 m2 établis sur de puissants radiers de chêne. Comparable d’un point de vue de la conception architecturale et mécanique aux moulins de la ἀn du XIIe- début XIIIe s. que l’on retrouvera de part et d’autre de La Manche, comme celui de Pennedepie (Calvados) présenté dans ce colloque, ou celui de Greenwich Wharf découvert récemment à Londres au bord de la Tamise, il n’en demeure pas moins plus ancien de deux siècles. En effet, si une phase de restauration (ultime ?) permet d’estimer son démantèlement et son abandon dans les premières années du XIIe s., sa fondation quant à elle est datée par dendrochronologie de 1001/02, pour une durée d’utilisation avoisinant donc un siècle.

Si cette apparente brièveté contraste quelque peu avec la robustesse des structures, ni son implantation ni son arrêt brutal ne sont dus au hasard. Implanté dans une courbe du Merderet qui marque la limite entre deux seigneuries pré-ducales, le bief, creusé ex nihilo sur 150 m de long et 7 m de large en moyenne, atteint une profondeur de 2 à 3 m. Son emplacement de même que la monumentalité de l’ouvrage manifeste clairement l’autorité de son propriétaire.

Dans le bief, l’absence de restes organiques autres que ceux liés à la meunerie – ou la pêche – implique le contrôle du débit de l’eau en amont du moulin ainsi qu’un nettoyage des berges, comme le suggèrent des signaux dendrologiques liés au pâturage et à l’émondage.

La seconde campagne de fouille qui se déroulera en juillet 2011 sera l’occasion de préciser le contexte paléoenvironnemental autour du moulin en déterminant par exemple le degré d’ouverture des versants, les cultures prati-quées, éventuellement les céréales moulues, en évaluant l’adéquation entre bois d’œuvre sélectionnés et pollens d’arbres, et enἀn en suivant le creusement, puis le colmatage du fond de vallée sur une séquence sédimentaire couvrant environ quatre siècles, du XIe au XIVe s. Il s’agira également de compléter le plan du bâtiment et de sa machinerie, ainsi que l’aménagement du coursier et des vannes.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 4 Novembre 2011
    Durée du programme : 16 min
    Classification Dewey : Archéologie et préhistoire, Moulin à eau
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Archéologie du paysage et du littoral, Archéologie médiévale
    Collections : Colloque Archéologie des moulins hydrauliques, à traction animale et à vent des origines à l’époque médiévale 2011
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : AOUSTIN David, BERNARD Vincent, DESHAYES Julien, EPAUD Frédéric, HALLAVANT Charlotte, LESPEZ Laurent
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : archéologie, moyen âge, meuniers, moulin hydraulique
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés Musée d’Archéologie du Jura
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 De grandes meules gallo-romaines à entrainement par le centre en grès découvertes dans le nord de la France et en Belgique: aspects typologiques et techniques. Paul Picavet
 Nouvelles données pétrographiques sur les meules « en basalte » de Suisse. Vincent Serneels (Département de Géosciences, Université de Fribourg)
 Les moulins hydrauliques mis au jour sur le territoire français, Évolution technique, VIIIe-XIVe siècles. Pierre Mille (Inrap)
 Détection des moulins hydrauliques en milieu fluvial. Olivier Bauchet (Inrap)
 Les premiers moulins à nefs de la Saône et du Doubs (IIIe - Ve siècles). Louis Bonnamour (Musée Denon, Chalon-sur-Saône)
 Le moulin d’Audin-le-Tiche (Moselle) (IXe siècle). Pierre Mille (Inrap)
 Les moulins médiévaux du cours de la Marne. Olivier Bauchet (Inrap)
 Le moulin de Thervay : Evolution d’un site de meunerie de la période carolingienne à l’installation du domaine de l’abbaye cistercienne d’Acey (Xe - XIIe siècles). Gilles Rollier (Inrap), Olivier Girarclos (CNRS), Luc Jaccottey et Pierre Mille (Inrap)
 Un moulin du XIe siècle dans un ancien lit de la Thielle (Neuchâtel, Suisse). Daniel Pillonel et Nicole Plumettaz (Office et Musée d’archéologie de Neuchâtel)
 Breviandes (Aube) « Les Naurades », un moulin hydraulique du XIIe siècle. Raphaël Durost (Inrap), Stéphanie Lepareux-Couturier (Inrap)
 Un moulin hydraulique (fin XII•e - fin XIIIe s.) découvert à Bourges (Cher) : Données archéologiques et d'endrochronologiques.
 Un moulin médiéval en contexte littoral à Pennedepie (Calvados). Vincent Bernard (Université de Rennes 1)
 Les moulins de Moulay Idriss (Maroc). Laurent Vidal (Inrap Méditerranée) et Thibaud Canillos (doctorant en Archéologie Université de Franche-Comté, UMR 6249 Chrono-environnement)
 Un moulin en bois de la Iere moitié du Ier siècle à Art-sur-Meurthe « L’Embanie » en Meurthe-et-Moselle.
 Une villa, un moulin ? La meunerie hydraulique de la grande villa de Burgille (Doubs).
 Les moulins hydrauliques d’En Chaplix et des Tourbières à Avenches (Suisse).
 Un moulin hydraulique du IIIe siècle apr. J.-C. à Cham-Hagendorn (canton de Zoug, Suisse) − Des vestiges archéologiques de conservation exceptionnelle. Caty Schucany
 Le moulin à eau romain de Rodersdorf-Klein Bühl (canton de Soleure, Suisse).
 Le Moulin pendu gallo-romain sur pont antique dans le lit de l’Allier à Vichy.
 Meules hydrauliques et à traction animale antiques en Bourgogne/Franche-Comté. Luc Jaccottey (INRAP)
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte