Canal-U

Mon compte
Musée d'Archéologie du Jura

Recherche sur les sites de hauteur de l'Antiquité tardive et du haut Moyen Age dans le département du jura. Philippe Gandel (FORTIS)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/musee_archeologique_du_jura/embed.1/recherche_sur_les_sites_de_hauteur_de_l_antiquite_tardive_et_du_haut_moyen_age_dans_le_departement_du_jura_philippe_gandel_fortis.8782?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
GANDEL Philippe

Producteur Canal-U :
Musée d'Archéologie du Jura
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Recherche sur les sites de hauteur de l'Antiquité tardive et du haut Moyen Age dans le département du jura. Philippe Gandel (FORTIS)

Depuis 2002, un programme de recherche pluridisciplinaire est engagé sur les sites de hauteur de l’Antiquité tardive et du haut Moyen Âge dans le département du Jura. Basé sur des prospections et des fouilles programmées, il a déjà permis d’identifier dix établissements. Trois d’entre eux ont été plus particulièrement étudiés : celui de La Motte à Écrille, de Gaillardon à Ménétru-le-Vignoble et du Camp du Château à Salins-les-Bains.

Ces fortifications ont longtemps été considérées comme des refuges temporaires fréquentés par les populations rurales durant des périodes d’insécurité du Bas-Empire.

Le mobilier et les structures archéologiques découverts sur les sites jurassiens permettent d’écarter cette hypothèse. Ce nouveau mode d’occupation qui se développe vers le début du Ve siècle après J.-C., est caractérisé par des systèmes défensifs parfois étendus qui renferment un habitat permanent. Certaines catégories d’objets montrent une concentration d’activités artisanales et l’existence d’une élite sociale. La présence de militaires est également attestée.

Ces établissements perchés du Jura pourraient être interprétés comme des centres de puissance ayant pour fonction d’assurer le contrôle de secteurs géographiques et d’itinéraires devenus économiquement déterminants aux Ve-VIe siècles après J.-C. 

 

En savoir plus

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte