Canal-U

Mon compte
Réseau Thématique de Recherche Milieux & Diversité

Le projet Brie'Eau. Vers une nouvelle construction de paysage agricole et écologique sur le territoire de la Brie : associer qualité de l'eau et biodiversité (ZA Seine)


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/rtr_midi/embed.1/le_projet_brie_eau_vers_une_nouvelle_construction_de_paysage_agricole_et_ecologique_sur_le_territoire_de_la_brie_associer_qualite_de_l_eau_et_biodiversite_za_seine.58439?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Le projet Brie'Eau. Vers une nouvelle construction de paysage agricole et écologique sur le territoire de la Brie : associer qualité de l'eau et biodiversité (ZA Seine)

5e colloque des Zones Ateliers – CNRS 

2000-2020, 20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers

SESSION 5 : Agrosystèmes, impacts des pratiques agricoles


Le projet Brie'Eau. Vers une nouvelle construction de paysage agricole et écologique sur le territoire de la Brie : associer qualité de l'eau et biodiversité (ZA Seine)

Julien Tournebize ∗† 1, Laura Seguin 2, Fabienne Barataud 3, François Birmant 4, Sami Bouarfa 2, Véronique Souchere 5, Laurent Royer 6, Jean-Emmanuel  Rougier 7

 

1  UR HYCAR –  INRAE –  France

2  UMR G-EAU –  INRAE –  France

3  UR ASTER  –  INRAE –  France

4  AQUI’Brie –  AQUI’Brie –  France

5  UMR SADAPT –  Université Paris-Saclay, INRAE, AgroParisTech  –  France

6  CRAIdF  –  CRAIdF  –  France

7  Lisode –  Lisode –  France

 

Résumé

Dans le  cadre  du  PIREN-SEINE  et  du  PSDR  Ile  de  France,  le  projet  interdisciplinaire Brie’Eau a pour objectif principal de discuter des pollutions diffuses entre les acteurs du ter- ritoire de la Brie.   La collaboration AQUI’Brie,  association des usagers des nappes de Brie et de Champigny –  INRAE (institut national de recherche pour l’Agriculture, l’Alimentation et l’Environnement)  a débuté  en 2005  sur une problématique  d’engouffrement  des eaux superfi- cielles alimentant l’aquifère du Champigny.   La question de la protection de la qualité de l’eau est particulièrement complexe dans un territoire agricole fortement spécialisé sur la production céréalière comme la Brie en Seine et Marne. Le territoire de la gestion de l’eau apparaît comme un espace où se jouent souvent des conflits entre acteurs, notamment par la présence de réseaux de drainage agricole et de zone d’engouffrement  de type  karstique,  fragilisant la ressource en eau souterraine des nappes de Brie et Champigny.   Le dialogue et la confrontation des points de vue apparaissent alors comme nécessaire pour produire des changements dans la manière de percevoir le problème et dans les pratiques pour aboutir in fine à des solutions localement.  La maîtrise des pollutions diffuses d’origine agricole dans le territoire de la Brie soulève la discus- sion de deux leviers : changements de pratiques agricole et insertion d’aménagements paysagers comme les zones tampons.  Le site expérimental de Rampillon équipé et suivi depuis 2012, a pour objectif principal de rendre concret un concept théorique et ouvre des discussions sur la problé- matique des pollutions diffuses. Il s’appuie sur une évaluation scientifique de la performance de la zone tampon humide artificielle à réduire les transferts de nitrate et pesticides.   Cependant une solution technique ne peut pas répondre à elle seule à une problématique environnementale dans le sens où elle n’intègre pas les problématiques socio-économiques dans une vision intégrée. On déplace ainsi l’objet du débat :  le processus participatif n’a pas pour entrée une solution technique  jugée  comme la plus pertinente  et efficace, mais elle vise d’abord  à amener les ac- teurs à identifier ensemble un problème commun (les pollutions diffuses) pour lequel il existe plusieurs leviers d’action.  La démarche participative s’organise autour des notions de perception et d’apprentissages des leviers du changement.  Le projet Brie’Eau s’inscrit dans une dynamique territoriale entre les acteurs de l’eau  (la ville de Nangis, le syndicat de rivière, Véolia),  la pro- fession agricole (Chambre  d’agriculture, GAB,  négoce) et les élus.  Le projet Brie’Eau est issu d’échange entre les services de l’Etat (DDT77),  AQUI’Brie et Irstea en 2014, pour poursuivre l’expérimentation de Rampillon et d’évaluer son transfert à un territoire pilote, le bassin versant de l’Ancoeur.  Les partenaires Acteurs du projet que sont AQUI’Brie, la CRAIdF,  le syndicat SM4VB ont tiré des enseignements positifs et constructifs de la démarche Brie’Eau, qui valorise la démarche participative outillée et stimule le dialogue territorial.

 

 

--

Programme et recueil des résumés à télécharger dans l'onglet documents ci-dessus.

Toutes les informations sur le site du colloque :

https://20ans-rza.sciencesconf.org/resource/page/id/5


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte