Canal-U

Mon compte
Réseau Thématique de Recherche Milieux & Diversité

Occupation des sols et évolution des paysages sur un bassin versant karstique du territoire Pyrénées-Garonne depuis le milieu du 20ème siècle : rôle potentiel sur la pCO2 des sols et de la qualité des eaux


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/rtr_midi/embed.1/occupation_des_sols_et_evolution_des_paysages_sur_un_bassin_versant_karstique_du_territoire_pyrenees_garonne_depuis_le_milieu_du_20eme_siecle_role_potentiel_sur_la_pco2_des_sols_et_de_la_qualite_des_eaux.58373?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Occupation des sols et évolution des paysages sur un bassin versant karstique du territoire Pyrénées-Garonne depuis le milieu du 20ème siècle : rôle potentiel sur la pCO2 des sols et de la qualité des eaux

5e colloque des Zones Ateliers – CNRS 

2000-2020, 20 ans de recherche du Réseau des Zones Ateliers

SESSION 1 : L'eau dans le paysage


Occupation des sols et évolution des paysages sur un bassin versant karstique du territoire Pyrénées-Garonne depuis le milieu du 20ème siècle : rôle potentiel sur la pCO2des sols et de la qualité des eaux (ZA PYGAR)


Eva Vrech ∗ 1, Francesco Ulloa-Cedamanos 1, Claire Marais Sicre 2, Eric Maire 3, Jean-Luc  Probst 1, Anne Probst†  1,4,5

 

1  Laboratoire Ecologie fonctionnelle et Environnement  –  CNRS : UMR5245,  Université Toulouse III - Paul Sabatier, Institut National Polytechnique  de Toulouse - INPT –  France

2  Centre d’Etude Spatiale de la Biosphère (CESBIO)  –  CNRS : UMR5126,  CNES,  Université Toulouse III - Paul Sabatier –  France

3  UMR GEODE (Géographie de l’Environnement) –  CNRS : UMR5602 –  France

4  LTSER  Zone Atelier Pyrénées-Garonne  (IR RZA) –  CNRS : UMR5245,  Université de Toulouse,  UT3 Paul Sabatier, Toulouse INP : UMR5245 –  France

5  LTER  Bassin versant karstique du Baget (SNO Karst, IR OZCAR) –  CNRS : UMR5245,  Université de Toulouse,  UT3 Paul Sabatier, Toulouse INP : UMR5245 –  France


Résumé

Les hydrosystèmes karstiques sont des milieux sensibles aux variations climatiques et aux pressions anthropiques ; ils sont donc d’excellents modèles pour étudier leurs impacts sur les ressources en eau et sur les cycles biogéochimiques du carbone et de l’azote,  aujourd’hui forte- ment perturbés par les changements d’occupation des terres.  Ainsi, la recolonisation par la forêt de terres abandonnées suite à la déprise agricole favorise la production de matières organiques dans les sols.   Ces  changements  induisent  une augmentation  de la pression partielle en CO2 (pCO2)  dans les sols et dans les réseaux karstiques qui favorisent la dissolution des carbonates, mais aussi la production de carbone organique dissous (COD) dans les eaux.  Ainsi, une augmen- tation de la pCO2 dans les cavités karstiques (Ek & Godissart, 2014) et une évolution significative de la composition chimique des eaux de drainage ont pu être observées sur les bassins versants karstiques français (Binet  et al., 2020 ; Ulloa-Cedamanos et al., 2020),  grâce aux données col- lectées depuis parfois près de 50 ans dans le cadre du SNO Karst (IR OZCAR).  Parallèlement à ces évolutions,  on observe des tendances à long terme dans les fluctuations hydroclimatiques (notamment une augmentation de la température de l’air) et dans l’évolution des paysages avec un abandon progressif des terres cultivées au profit des friches (Houet et al., 2012).

Dans le cadre de la ZA PYGAR,  le bassin versant karstique du Baget (13 km2), observatoire du SNO Karst (près de Moulis, Pyrénées ariégeoises, entre 500 et 1500 m), a été retenu comme site pilote pour développer une méthode de reconstitution dans le temps de l’évolution des paysages qui sera mise au regard de l’évolution  des débits et de la qualité des eaux,  suivis depuis près de 50 ans.  Pour mettre au point la méthode, nous avons reconstitué l’évolution de l’occupation des sols depuis 1948, à intervalles de 8 ans (à l’exception de la période 1947-1963),  à partir des images satellites depuis les années 2000  (SPOT  2 et 4,  Sentinel  2) et des photographies aéri- ennes pour les périodes plus anciennes.  Cette méthode a consisté à (i) utiliser les données de l’inventaire  forestier et de photo-interprétation (google earth ) pour développer une procédure de classification de l’occupation du sol à partir d’images satellites (SPOT, Sentinel) et primitives associées (texture),  (ii) appliquer cette méthode de classification de l’occupation du sol au traite- ment des photos aériennes anciennes géo-référencées, (iii) développer un indicateur multicritère d’ouverture/fermeture  du milieu, et (iv)  évaluer l’intensité du changement d’occupation  du sol en termes de surfaces relatives et d’ouverture des milieux, de fragmentation et de localisation. Pour la reconstitution dans les temps anciens, les formations végétales ont été in fine regroupées en 3 grands groupes, en fonction de leur couverture au sol, de la densité de biomasse et de leur rôle dans l’ouverture des milieux.  Les résultats présenteront la démarche et la méthodologie mises en œuvre,  ainsi que l’évolution  spatio-temporelle des surfaces occupées par chaque formation, quantifiées à partir de l’indicateur multicritère développé.

--

Programme et recueil des résumés à télécharger dans l'onglet documents ci-dessus.

Toutes les informations sur le site du colloque :

https://20ans-rza.sciencesconf.org/resource/page/id/5


 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte