Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Mode et Histoire : sur les têtes des femmes / Maria-Giuseppina Muzzarelli


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/mode_et_histoire_sur_les_tetes_des_femmes_maria_giuseppina_muzzarelli.10038?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Mode et Histoire : sur les têtes des femmes / Maria-Giuseppina Muzzarelli

Mode et Histoire : sur les têtes des femmes / Maria-Giuseppina Muzzarelli. In journée d'études "Le genre en images. Approches historiques et lectures critiques des sources iconographiques" organisée par les laboratoires FRAMESPA et PLH-ERASME, Université Toulouse II-Le Mirail, 5 avril 2012.

«L'histoire des images des femmes est étroitement liée à celle de la mode. Ces modèles ont été élaborés dans les cercles des puissants qui exhibaient les femmes comme si elles étaient des gemmes de leur trésor, mais les représentations iconographiques dépendaient aussi de l'esthétique générale, de la morale publique et, en outre, du tempérament de l'artiste et du destinataire. Les observations de Georges Duby dans "Images des femmes" (1990-92) permettent de réfléchir, à partir des coiffures, sur les femmes, la mode, les objets de mode entre le Moyen Âge et l'Âge moderne.
Il ne s'agit pas seulement de décrire et de distinguer ce que les femmes mettaient sur leur têtes en croisant des sources de types différents mais de comprendre pourquoi elles se couvraient la tête, à quel commandement elles obéissaient, si et comment elles éludaient ou interprétaient l'obligation, et s'il s'agissait vraiment d'une obligation. Cela dans une société qui, ayant découvert la potentialité économique, sociale et symbolique de la mode, était prête à s'y adonner et en même temps à l'employer pour en tirer avantage économique, goût et même soutien dans l'oeuvre de la discipline morale.»
Cette étude, Maria-Giuseppina Muzzarelli la mène essentiellement à travers les oeuvres peintes du Quattrocento et Cinquecento italiens (Lorenzetti, Ghirlandaio, Bellini, Ucello, Lippi, Da Messina, les fresques de Ferrare...) mais aussi, en s'appuyant sur des enluminures des "Très riches heures du Duc de Berry", des peintures de Van der Weyden et même de Paul Gauguin.


> Compte-rendu de la journée d'étude par Agathe Roby, Les Cahiers de Framespa, 10, 2012.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 5 Avril 2012
    Durée du programme : 49 min
    Classification Dewey : Moyen Age, Coiffures (chapeaux), Vêtements féminins (costume féminin, mode féminine)
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Histoire ancienne et médiévale
    Collections : Le genre en images
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : MUZZARELLI Maria-Giuseppina
    producteur : Université Toulouse II-Le Mirail
    Réalisateur(s) : BASTARD Bruno
    Editeur : SCPAM Université Toulouse II-Le Mirail
  •  
    Langue : Italien
    Mots-clés : Coiffures (costume), costume (Moyen-Âge), histoire de la mode et du vêtement
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte