Canal-U

Mon compte

CAYLA Olivier

Statut
Directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (depuis 1996), Intitulé de la direction d'études : " Théorie de la norme juridique et de son application ".
Diplômes
- Agrégation de droit public,
- Doctorat de l'Université Paris II (régime 1984) et habilitation à diriger des recherches.
Parcours
- 1995-1997 : De 1995 à 1997, Directeur du Centre d'études des systèmes juridiques (CESJ) de l'Université de Rouen.
- 1994-1996 : Professeur agrégé de droit public à l'Université de Rouen. Enseignement de droit constitutionnel et de philosophie du droit (1ère année, maîtrise, DEA). Cours également de philosophie du droit à l'Université de Paris X-Nanterre (DEA de Libertés publiques) et à l'Institut d'Etudes Politiques de Lille (DEA d'études politiques), et d'introduction au droit à l'Université de la Réunion.
- 1993-1994 : Maître de conférences en droit public à l'Université de Paris X-Nanterre. Matières enseignées : Droit administratif (2e année), Théorie générale du droit (1ère année), Libertés publiques (DEA).
- 1991-1993 : Attaché Temporaire d'Enseignement et de Recherches (A.T.E.R.) à l'Université de Paris X-Nanterre. Matières enseignées : Droit administratif (2e année), Droit constitutionnel (1ère année).
- 1989-1991 : Ingénieur de recherches au Centre de philosophie du droit de l'Université de Paris II-Panthéon-Assas.
- 1986-1991 : Chargé de travaux dirigés à l'Université de Paris II-Panthéon-Assas. Matières enseignées : Droit administratif ("Grands services publics" en 4e année), Histoire des doctrines politiques et économiques (en 4e année), Libertés publiques (3e année), Droit constitutionnel (1ère année), Droit international public (à l'Institut des Hautes Etudes Internationales de l'Université de Paris II).
Prix
Prix de thèse de l'Université de Paris II, et prix Dupin Aîné de l'Académie de Paris, pour sa thèse sur La notion de signification en droit. Contribution à une théorie du droit naturel de la communication, Paris II, 1992, dact., 1112 p.
Contribution à une théorie du droit naturel de la communication, Paris II, 1992, dact., 1112 p.
Associations
- membre de la section droit public du CNU (Conseil National des Universités),
- secrétaire général de la Société Française pour la Philosophie et la théorie Juridiques et politiques (S.F.P.J., section française de l'IVR),
- membre du Centre de théorie du droit de l'Université de Paris X-Nanterre, Unité associée au CNRS (dir. M. Troper).


 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte