Séminaire 4 : vers un care ambiantal ?

évènement
Réalisation : 15-16 décembre 2022
Mise en ligne : 15 avril 2024
Crédit
Katy Stewart
DOI : 10.60527/hka2-dr15
URL pérenne : https://doi.org/10.60527/hka2-dr15
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • document 1 document 2 document 3
Vers un care ambiantal

Descriptif

Cette quatrième séance du séminaire se demande comment habiter aujourd’hui les environnements en transformation traversés par de nombreux enjeux socio-écologiques ? Comment habiter des lieux et des atmosphères en crise ? En cela, nous souhaiterions réfléchir la proposition de Michel Lussault de penser la vulnérabilité des habitats contemporains comme une force constructive, en se rendant attentif aux éléments d’un « care spatial ». C’est-à-dire, « tout ce que nous faisons pour maintenir, perpétuer et réparer notre habitat et les principes de notre cohabitation » (Lussault, 2018:207).

Au-delà des transformations spatiales et matérielles considérées au sein du care spatial, nous proposons de cheminer aux cotés de l’éthique du care en s’intéressant aux pratiques relevant une préoccupation particulière pour des qualités d’ambiances, qui interrogent moins le « quoi du monde environnant que le comment de l’être-au-monde » (Thibaud, 2015:21).

Ce séminaire est organisé dans le cadre du projet ANR « Sensibilia. Des approches sensibles pour penser les transformations des milieux de vie », porté en étroite collaboration par UMR AAU – équipe Cresson et l’UMR PACTE – équipe Environnements. (ANR-20-CE22-0006-01)

 

Programme :

15 Janvier 2022

10h - 13h vent et ville atelier mené par Charlotte Goffette

--

14h - 17h prendre la mesure de nos milieux de vie avec Christelle Gramaglia et Gwendoline l’Her

16 décembre 2022

9h - 12h prendre soin des lieux / les lieux qui prennent soin Virginie Milliot et Corinne Pontier

--

13h30 - 16h30 regarder ensemble, être ensemble avec Jacopo Rasmi

 

Bibliographie :

Lussault Michel, 2018, « Porter attention aux espaces de vie anthropocènes : vers une théorie du spatial care », dans Beau Rémi, Larrère Catherine (dir.), Penser l’anthropocène, Paris, Presses de Science Po, 2018, p. 201-218.

Thibaud Jean-Paul, En quête d’ambiances. Éprouver la ville en passant, Genève, MétisPresses, 2015, 325 p.

Podcasts

Conférence
02:10:59

Jeu de balles

Milliot
Virginie

Prendre soin des lieux / les lieux qui prennent soin", troisième volet de ce séminaire Sensibilia, est abordé par Virginie Milliot, anthropologue des cultures urbaines, à travers son étude du marché

Intervenants et intervenantes

France

Sociologue. - Auteure d'une thèse en socio-économie de l’innovation (mention sociologie) à l'École Nationale des Mines des Paris (en 2006). - Directrice de recherche à l'Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement -INRAE-, UMR G-EAU (en 2023)