Conférence

IP3S Lille 2012 : Les métiers du sport : concevoir son projet professionnel

Réalisation : 9 novembre 2012 Mise en ligne : 9 novembre 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Titre : IP3S Lille 2012 : Les métiers du sport : concevoir son projet professionnelAuteurs : Fabien CAMPORELLI, Lille 2Résumé : Complexité d’un contexteLes métiers du sport conservent aujourd’hui leur pouvoir séduisant chez les jeunes, malgré un contexte difficile dans un environnement de formation et professionnel complexe. En effet d’un point de vue conjoncturel, on est passé du modèle de la « qualification » (compétition par l’emploi) au modèle de la « compétence » (compétition par les salaires). Il en résulte un temps de formation de plus en plus long qui se poursuit tout au long de la vie (loi 2002), plus un temps de l’insertion, lui aussi plus ou moins long, qui subit en plus les phénomènes de ‘’déclassement’’ et de ‘’désajustement’’ auquel l’étudiant n’est pas tout à fait préparé. Du point de vue structurel, la branche professionnelle ‘’sport’’ reste dynamique malgré certains particularismes : un ‘’système de la formation sportive’’ bicéphale, ainsi qu’une pluralité d’employeurs potentiels et de secteurs professionnalisant.Dans un tel contexte, les dispositifs de formation universitaire dans le champ des S.T.A.P.S. doivent se rendre facilitateur de l’insertion professionnelle des étudiants. C’est pourquoi, certaines facultés travaillent sur des outils pouvant aider les jeunes, comme le « Projet Professionnel de l’Etudiant » (PPE), et plus récemment le « Portefeuille d’Expérience et de Compétences de l’étudiant » (PEC).La ressource présentée ci-dessous constitue le complément de ces dispositifs, en s’intéressant exclusivement au champ de l’emploi sportif.Un outil au service de l’étudiantSi « le réel de l’activité ne rend pas compte de l’activité réelle du sujet » (Y. Clot, 2001), alors probablement qu’il faut accompagner les étudiants dans une démarche d’autoformation. Celle-ci consiste à lui permettre de « traduire » ses expériences (de formation, professionnelles, personnelles) en compétences. Si aider à professionnaliser l’étudiant, c’est le doter d’un diplôme, c’est avant tout l’aider à concevoir un portefeuille des composantes du capital humain (économique, social et humain). Concrètement, c’est agir sur quatre dimensions constitutives des compétences :- une transformation identitaire qui s’inscrit entre les attentes du groupe professionnel (« mécanismes d’identification ») et la construction de soi (« mécanismes d’identisation »).- l’intégration d’une culture de métier : développer des conduites typiques et des attitudes au travail dans un contexte spécifique.- le développement d’un « genre professionnel », c’est à dire définir une intelligence des situations pour devenir unique en son genre.- l’assimilation de réseaux, en étant reconnu comme compétent par ses pairs.S’approprier une méthodologie pour valoriser et communiquer ses compétencesDans la perspective, de mieux négocier ce passage du «temps de l’insertion professionnelle’’, parfois compliqué pour l’étudiant (chômage, précarité, stages, etc.), l’acquisition d’une méthodologie précise pourra lui être utile tout au long de sa vie professionnelle. Pouvoir mobiliser des ressources (valorisation de ses expériences / compétences, preuves) et se mobiliser (compétences / comportements) pour réagir aux changements devient une nécessité pour se faire connaître et reconnaître.Il s’agira ici de favoriser la pratique réflexive afin de :- théoriser son expérience ;- transformer des problèmes décourageants en solutions méthodiques ;- poser un regard lucide sur son propre fonctionnement ;- analyser ce qu’on fait et les raisons de continuer ou de changer. La méthode a pour objet de susciter, guider, conseiller, et accompagner pour :- mobiliser les ressources cognitives de l’étudiant;- qu’ils (co)construisent le(s) problème(s) et (co)conçoivent des solutions.- afin de les rendre autonome (‘’laisser des espaces vides’’) et responsable (trouver ‘’la bonne place’’).Pour conclure Le projet et la démarche n’ont d’autres ambitions que de préparer l’étudiant à cette phase de transition, mais essentielle, qu’est le ‘’temps de l’insertion’’. La méthode employée, basée sur l’autoformation et l’accompagnement, pourra lui être d’un grand recours dans sa vie socioprofessionnelle. En effet, cette approche expérientielle a pour objectif de l’aider à comprendre et vivre les changements, à travailler les représentations sociales, à se situer et agir avec les autres, à développer ses motivations et son identité, enfin à construire et réaliser ses projets.L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du 13ème Congrès International Internet et Pédagogie en Sciences de la Santé et du Sport (IP3S) les 8 et 9 novembre 2012 – Faculté des Sciences du Sport et de l’Education Physique – Université Lille 2Session : UNF3S SPORTOrganisé avec le partenariat de l’UNF3S.Réalisation, production : Canal U/3S et CERIMESMots clés : IP3S, Lille, 2012, UNF3S, UMVF,UNSPF, UNSOF, UV2S, internet, pédagogie, technologie, modélisation, formation, serious game, 3D numérique, Sciences de la Santé, OpenU, Stratégie pédagogique, Tutorat, Banque de données numérique, Formation tout au long de la vie, Gérontologie

Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource:
Canal-U-Médecine. (2012, 9 novembre). IP3S Lille 2012 : Les métiers du sport : concevoir son projet professionnel. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/60715. (Consultée le 28 janvier 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème