Documentaire

Frontonia et les zoochlorelles

Réalisation : 7 septembre 2012 Mise en ligne : 7 septembre 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

le protozoaire cilié Frontonia peut prendre des allulres chlorphyliennes dues à des zoochlorelles (algues vertes unicellulaires) incluses dans le cytoplasme. Ces algues symbiotiques y vivent en grand nombre sans être apparemment digérées, quoique l'on lise ici et là qu'elles constitueraient une sorte de garde-manger pour l'animal qui pourrait ainsi en disposer à loisir. En tous cas, les zoochlorelles pratiquent la photosynthèse, et rejettent, pour l'animal, de l'oxygène et des sucres. On rencontre cette association symbiotique également chez d'autres protozoaires et même chez  des hydres.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
BioMedia-UPMC
Citer cette ressource:
Canal Unisciel. (2012, 7 septembre). Frontonia et les zoochlorelles. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/43047. (Consultée le 19 mai 2022)
Contacter

Dans la même collection

  • Spirostomum, la souplesse d'un cilié géant
    Documentaire
    00:03:14
    Spirostomum, la souplesse d'un cilié géant
    Delarue
    Michel

    Spirostomum ambiguum, espèce particulièrement vigoureuse, peut croître jusqu'à plusieurs millimètres de longueur. Grâce à une souplesse remarquable, cette cellule géante est capable de se tordre etse

  • Spirostomum ambiguum, la ciliature (2)
    Documentaire
    00:01:54
    Spirostomum ambiguum, la ciliature (2)
    Delarue
    Michel

    Les cils vibratiles en liaison avec le cytosquelette, sont disposés selon des lignes parallèles à la surface du protozoaire. C'est ce qui permet au cilié de se déplacer dans le milieu aquatique. Un

  • Spirostomum ambiguum,  la multitude
    Documentaire
    00:02:17
    Spirostomum ambiguum, la multitude
    Delarue
    Michel

    Sur les fonds vaseux des mares stagnantes, de nombreux individus de Spirostomum ambiguum se multiplient et se rassemblent sur la couche détritique riche en bactéries dont ils font leur menu. La

  • Spirostomum minus, cousin de S. ambiguum
    Documentaire
    00:02:30
    Spirostomum minus, cousin de S. ambiguum
    Delarue
    Michel

    Plus petit que spirostomum ambiguum, S. minus  est caractéristique par sa morphologie trés allongée et sa frange adorale en forme de peigne. Cousin de S.ambiguum, S, minus occupe les mêmes milieux.

  • Stentor, la ciliature
    Documentaire
    00:01:53
    Stentor, la ciliature
    Delarue
    Michel

    La grande taille de Stentor coeruleus favorise l'observation de ses bandelettes ciliées longitudinales depuis la région adorale sur tout le corps de l'animal.

  • Urocentrum turbo, le cilié "toupie"
    Documentaire
    00:02:15
    Urocentrum turbo, le cilié "toupie"
    Delarue
    Michel

    De petite taille (moins de 50 microns), ce cilié en forme de toupie ne cesse de tourner sur lui-même à vive allure. La symétrie radiaire apparente de ce cilié se prolonge par une expansion "caudale"

  • Oxytricha, cilié hypotriche
    Documentaire
    00:01:36
    Oxytricha, cilié hypotriche
    Delarue
    Michel

    Comme Euplotes et Stylonychia, Oxytricha porte des rangées de cirres, sortes de cils aglomérés impliqués dans la locomotion. On distingue également le péristome et les mouvements des membranelles

  • Litonotus lamella
    Documentaire
    00:02:04
    Litonotus lamella
    Delarue
    Michel

    Litonotus lamella, prédateur redoutable,chasse les petits ciliés grâce à des organites superficiels toxiques qu'il projette sur ses proies: les toxicystes. Ceux-ci sont localisés près du cytostome,

Avec les mêmes intervenants

Sur le même thème