Les ciliés

Mise en ligne : 02 juin 2014
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
  • document 1 document 2 document 3
Tokophrya quadripartita, un acinetien

Vidéos

Spirostomum, la souplesse d'un cilié géant
Documentaire
00:03:14
Spirostomum, la souplesse d'un cilié géant
Delarue
Michel

Spirostomum ambiguum, espèce particulièrement vigoureuse, peut croître jusqu'à plusieurs millimètres de longueur. Grâce à une souplesse remarquable, cette cellule géante est capable de se tordre etse

Spirostomum ambiguum, la ciliature (2)
Documentaire
00:01:54
Spirostomum ambiguum, la ciliature (2)
Delarue
Michel

Les cils vibratiles en liaison avec le cytosquelette, sont disposés selon des lignes parallèles à la surface du protozoaire. C'est ce qui permet au cilié de se déplacer dans le milieu aquatique. Un

Spirostomum ambiguum,  la multitude
Documentaire
00:02:17
Spirostomum ambiguum, la multitude
Delarue
Michel

Sur les fonds vaseux des mares stagnantes, de nombreux individus de Spirostomum ambiguum se multiplient et se rassemblent sur la couche détritique riche en bactéries dont ils font leur menu. La

Spirostomum minus, cousin de S. ambiguum
Documentaire
00:02:30
Spirostomum minus, cousin de S. ambiguum
Delarue
Michel

Plus petit que spirostomum ambiguum, S. minus  est caractéristique par sa morphologie trés allongée et sa frange adorale en forme de peigne. Cousin de S.ambiguum, S, minus occupe les mêmes milieux.

Stentor, la ciliature
Documentaire
00:01:53
Stentor, la ciliature
Delarue
Michel

La grande taille de Stentor coeruleus favorise l'observation de ses bandelettes ciliées longitudinales depuis la région adorale sur tout le corps de l'animal.

Urocentrum turbo, le cilié "toupie"
Documentaire
00:02:15
Urocentrum turbo, le cilié "toupie"
Delarue
Michel

De petite taille (moins de 50 microns), ce cilié en forme de toupie ne cesse de tourner sur lui-même à vive allure. La symétrie radiaire apparente de ce cilié se prolonge par une expansion "caudale"

Oxytricha, cilié hypotriche
Documentaire
00:01:36
Oxytricha, cilié hypotriche
Delarue
Michel

Comme Euplotes et Stylonychia, Oxytricha porte des rangées de cirres, sortes de cils aglomérés impliqués dans la locomotion. On distingue également le péristome et les mouvements des membranelles

Litonotus lamella
Documentaire
00:02:04
Litonotus lamella
Delarue
Michel

Litonotus lamella, prédateur redoutable,chasse les petits ciliés grâce à des organites superficiels toxiques qu'il projette sur ses proies: les toxicystes. Ceux-ci sont localisés près du cytostome,

Chilodonella, petit cilié disymétrique
Documentaire
00:01:34
Chilodonella, petit cilié disymétrique
Delarue
Michel

Eternellement entrain de tourner sur lui même, le petit cilié Chilodonella ( 50 à 70 microns ) affectionne les milieux riches en bactéries dont il se nourrit abondamment. Applati sur le substrat,

Stentor, le déplacement
Documentaire
00:03:01
Stentor, le déplacement
Delarue
Michel

Les différentes espèces de Stentor sont capables de se déplacer en nageant grâce à leur ciliature corporelle et à la frange adorale. Pour ce faire, ils décollent le pôle pédieux du substrat. Le corps

Stentor, la frange adorale
Documentaire
00:02:07
Stentor, la frange adorale
Delarue
Michel

En pleine extention, le Stentor déploie une couronne ciliaire complexe qui entoure le péristome : la frange adorale. Constituées de cils aglomérés, les membranelles de la frange adorale forment un

Stentor, le pied
Documentaire
00:01:51
Stentor, le pied
Delarue
Michel

Dès que le stentor se fixe au substrat et qu'il se détend à travers le feutrage végétal de la mare, il renforce son adhérence. La fixation de Stentor sur son substrat s'effectue par le pôle pédieux. 

Vorticelle, la division
Documentaire
00:02:51
Vorticelle, la division
Delarue
Michel

Fixés sur le pédoncule, les corps cellulaires des vorticelles subissent la division par sisciparité. Dans les colonies, il n'est pas rare d'assister à différents stades de ces divisions.

Lacrymaria olor, un cilié au "long cou"
Documentaire
00:03:18
Lacrymaria olor, un cilié au "long cou"
Delarue
Michel

Un bien curieux cilié que ce lacrymaria au "long cou" extensible et rétractable. C'est là sa façon de se nourrir en projetant rapidement dans toutes les directions, son extrémité antérieure, et avec

Bursaria, le "grandgousier"
Documentaire
00:02:10
Bursaria, le "grandgousier"
Delarue
Michel

Ce cilié de grandes dimensions (environ 1 mm de long) se présente sous forme d'une outre ouvetre par une large bouche ou vestibule. Par cette bouche, l'animal engouffre des proies volumineuses telles

Frontonia et les zoochlorelles
Documentaire
00:01:34
Frontonia et les zoochlorelles
Delarue
Michel

le protozoaire cilié Frontonia peut prendre des allulres chlorphyliennes dues à des zoochlorelles (algues vertes unicellulaires) incluses dans le cytoplasme. Ces algues symbiotiques y vivent en grand

Frontonia leucas, un cousin de Paramecium
Documentaire
00:01:45
Frontonia leucas, un cousin de Paramecium
Delarue
Michel

Frontonia est apparenté à la paramécie. Les deux se rencontrent fréquemment dans les mêmes milieux. Certains exemplaires de très grande taille avoisine le demi millimètre et semblent particulièrement

Paramecium, noyaux et conjugaison
Documentaire
00:01:17
Paramecium, noyaux et conjugaison
Delarue
Michel

Une fois fixées et colorées au réactif de Schiff, les noyaux apparaissent en rouge. On distingue le macronoyau et le micronoyau proches l'un de l'autre. C'est pendant la conjugaison ou accouplement

Paramecium caudatum, la grande paramécie
Documentaire
00:03:32
Paramecium caudatum, la grande paramécie
Delarue
Michel

Avec le grande amibe, Amoeba proteus, la paramécie Paramecium caudatum est probablement le plus connu des protozoaires. Les deux sont pris comme exemples dans les manuels scolaires parcequ'ils sont

Spirostomum, la conjugaison
Documentaire
00:04:02
Spirostomum, la conjugaison
Delarue
Michel

l'accouplement ou conjugaison, bien étudiée chez les paramécies, existe aussi chez les autres protozoaires ciliés comme Spirostomum ambiguum mais aussi Spirostomum minus.

Spirostomum ambiguum, le noyau moniliforme
Documentaire
00:01:17
Spirostomum ambiguum, le noyau moniliforme
Delarue
Michel

L'observation en contraste de phase fait apparaître dans le plan de mise au point, un noyau ( macronoyau ) polylobé moniliforme, c'est à dire régulièrement et alterantivement dilaté, ce qui le fait

Spirostomum ambiguum, la ciliature (1)
Documentaire
00:01:55
Spirostomum ambiguum, la ciliature (1)
Delarue
Michel

Spirostomum est couvert de cils vibratils qui assurent sa locomotion. Organisées en lignes parallèles, les rangées de cils forment des bandelettes qui s'étendent sur toute la surface du cilié.

Spirostomum ambiguum, la contraction
Documentaire
00:01:57
Spirostomum ambiguum, la contraction
Delarue
Michel

Spirostomum possède une étonnante capacité à se contracter soudainement en quelques millièmes de seconde. Pour une raison invisible à l'observateur, plusieurs individus semblent en phase pour se

Spirostomum ambiguum, un cilié de grande taille
Documentaire
00:02:04
Spirostomum ambiguum, un cilié de grande taille
Delarue
Michel

Pouvant atteindre 2 à 3 millimètres, Spirostomum ambiguum est facilement reconnaissable avec sa forme allongée en bâtonnet. Son taux de reproduction élevé, l'abondance de nourriture et les chaleurs de

Platycola decumbens, cilié péritriche avec lorica
Documentaire
00:02:40
Platycola decumbens, cilié péritriche avec lorica
Delarue
Michel

Platycola secrète un étui mucilagineux (Lorica ) dans lequel vivent 2 individus. Applatie et collée par l'une des faces, la lorica est transparente et permet d'observer aisément leurs locataires. La

Paruroleptus, cilié hypotriche, anatomie, division
Documentaire
00:03:38
Paruroleptus, cilié hypotriche, anatomie, division
Delarue
Michel

Comme tous les hypotriches, Paruroleptus montre une nette organisation antéropostérieure. Le péristome, en forme d'entonnoir et bordé par les membranelles est très antérieur. Il fonctionne comme un

Intervenants