Conférence

CIRNEF18 | 02 - Conférence 1 : Loisir et éducation informelle. Pour une discontinuité éducative

Réalisation : 5 décembre 2018 Mise en ligne : 5 décembre 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Journées d'étude sur l'enfance au quotidien : 10e édition : 5 et 6 décembre 2018, Caen (MRSH)

"Une continuité éducative réussie : à quelles conditions ?"

S’interroger sur les conditions d’une continuité éducative réussie suppose de concevoir l’éducation sous toutes ses déclinaisons, dans la multiplicité des acteurs, des lieux et des temps qui y participent. Plus précisément, la thématique amène à considérer l’éducation formelle (à l’école principalement) et non formelle (dans cette école et dans d’autres espaces tels que l’espace domestique, les lieux d’activité périscolaire et extrascolaire, la rue et d’autres espaces extérieurs, etc.). Elle conduit à s’interroger sur les tiers-temps et tiers-lieux qui participent à l’éducation des enfants et des jeunes. Elle amène à explorer, à partir des acteurs adultes et mineurs étudiés, la diversité des expériences, des points de vue et des valeurs qui les incitent à s’exprimer et à agir. Il s’agit donc d’entrer par les expériences et les motivations des acteurs de terrain, leurs conditions de vie et conditions d’exercice professionnelles, leurs histoires, leurs cultures familiales et professionnelles, leurs représentations sociales et leurs désirs, plus que par les projets politiques et les institutions qui ont pour mission de les mettre en œuvre. La problématique suppose de regarder et d’analyser comment, du fait de ces politiques, et dans le cadre de leurs institutions respectives, ils mettent en place ou non une éducation des enfants et de jeunes qui suppose des éléments de continuité et des ruptures. Dans ce contexte d’altérité ou de diversité entre individus mais aussi entre les temps et les espaces, on interrogera la continuité éducative annoncée ou souhaitée par certains de ces acteurs, mis en place et par conséquent expérimentée. L’ambition des communicants est donc de donner à réfléchir sur ce en quoi consiste cette continuité, et les conditions dans lesquelles elle se fait ou pourrait se faire pour être réussie. Dans la tradition des journées sur l’Enfance au quotidien, le traitement de la problématique fait la part belle à la manière dont les enfants s’emparent des dynamiques éducatives proposées par les différents adultes avec lesquels ils sont en interaction, la manière dont ils se les approprient, s’en nourrissent pour se construire, grandir, et fonder leurs propres valeurs.

http://cirnef.normandie-univ.fr/

https://continuite-educ.sciencesconf.org/

http://cirnef.normandie-univ.fr/?q=themes/th%C3%A8me-1-enfants-jeunes-et-adultes-en-interactions-et-dialogue-ejaid

  • Conférence 1, présentée par Sophie Levrard (doctorante)
  • Nathalie Roucous, Maîtresse de conférences, Université Paris 13, EXPERICELoisir et éducation informelle. Pour une discontinuité éducativeL’éducation est aujourd’hui de plus en plus mise en avant dans les projets conçus par les adultes pour tous les temps et les lieux que fréquentent les enfants et les adolescents en dehors de l’école. C’est la nécessité et la pertinence de cette hégémonie des projets éducatifs qui seront mis en cause en discutant la dimension de loisir de ces accueils organisés pour l’enfance mais aussi les apprentissages informels dont ils sont porteurs.

    Contacter

    Dans la même collection

    Sur le même thème