Entretien

Une jeune avocate devant les assises (année 1952 et suiv.)

Réalisation : 23 mai 2019 Mise en ligne : 23 mai 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Cet entretien filmé de maître Odile Flory-Bertrand est axé pour une part sur l'affaire des époux Bac (défendue par l'avocate de 1953 à 1955), qui fut un procès marquant de l'histoire de la légalisation de la contraception en France, mais cette interview aborde également d'autres affaires et moments du parcours de l'avocate, il comprend donc une part biographique. 

Odile Flory-Bertrand fut avocate, de 1948 à 1989 puis jugedans les années 1990. 

Née le 20 juin 1928 à Paris, Odile Flory obtient son certificatd’aptitude à la profession d’avocat (le CAPA) en 1948 (à 20 ans). la jeune femme prêteserment en décembre 1948 et travaille chez un avocat (devenu bâtonnier) qui lapousse à passer le concours des jeunes avocats (« le concours de laconférence du stage »). Elle remporte ce concours d’éloquence en 1952.

L’affaire des époux Bac

C'est aux lauréats du « concours de la conférence dustage » que l’on donnait les plus belles affaires.A ce titre, l’affaire des époux Bac sera attribuée à la jeune (et donc brillante) avocatestagiaire, commise d’office, Odile Flory.

L’affaire des époux Bac pourrait ressembler à un triste et simplefait divers. En février 1953, un jeune couple de la banlieue ouvrièreparisienne, Ginette et Claude Bac, parents de 4 jeunes enfants, sont accusés dudécès de leur dernier bébé, par manque de soins.

Cette affaire donnera lieu à partir de 1954-1955 à unecampagne médiatique en faveur de la légalisation de la contraception à l’époqueinterdite. Cette campagne fut menée notamment par le journal Libération (journal issu de la Résistance et qui cessa d’exister 10 ans plus tard).

Une figure importante de cette campagne pour la légalisation de la contraception fut Marie-Andrée Weill-Hallé (fondatrice de la maternité heureuse qui devint le Planning familial) qui prit contact avec Odile Flory. Rencontre dont se souvient l'avocate, qui se rappelle également avoir marqué clairement sa vonlonté d'exercer son métier (défende les époux Bac) mais sans instrumentalisation d'aucune sorte.

L’affaire Bac et la campagne menée joua unrôle important dans le lent cheminement vers la légalisation de la contraception12 ans plus tard (Loi Neuwirth 1967).

Affaires d’avortement interdits et autres affaires

A l’occasion de cette interview, nous avons aussi questionnéMaître Odile Flory-Bertrand sur les autres affaires qu’elle a pu défendre, durantcette période, notamment des avortements concernant des femmes mises enaccusation, mais aussi des médecins et des « faiseuses d’anges ».

Il est donc aussi question de droit des femmes, du regard d’uneavocate et magistrate (sur  un demi-siècle)sur l’exercice de ce métier en tant que femme, de son rapport à la déontologie, et à ses convictions intimes. Odile Flory raconte etdécrit par exemple ses visites à la prison pour femmes de la Roquette à Paris,et à Fresnes.

Docteur en droit en 1963, Maître Odile Flory-Bertrand s’éloignadu pénal assez rapidement pour se consacrer au civil, au droit de la famille enparticulier. Avocate, elle passa « de l’autre côté de la barrière » en1990, en devenant juge.  Chevalier de laLégion d'Honneur en 2010.

Réminiscences des années 1940

A l’occasion de cette interview, nous avons également  questionné Odile Flory sur ses souvenirs de lapériode de la guerre et de l’occupation, alors qu’elle était enfant, puisadolescente.

Parisienne, Odile Flory est fille de résistant (son père futemprisonné à Fresnes en 1943 puis relâché par la gestapo, faute de preuves).

Nous avons également questionné Odile Flory-Bertrand sur sa mère,qui appartenait à un génération (et un milieu social) qui interdisait aux femmes de travailler. Odile Flory-Bertrand se remémore le regret que manifesta toujours sa mère de n'avoir pu se présenter au baccalauréat (la mère d'Odile Flory fut envoyée chez des cousins hors de Paris pour qu’elle ne se présente pas).

Cet entretien a été fait en vue de la réalisation d’un « filmdu CHS » par Jeanne Menjoulet sur les prémices de la légalisation de la contraception et l’affairedes époux Bac.  Ce documentaire sera réalisé prochainement à l’occasion de la parution en 2019 du livre de D. Voldman et A. Wieviorka « Tristes grossesses – L’affaire desépoux Bac ».

Remerciements : Maître Odile Flory-Bertrand, sollicitée par Jeanne Menjoulet en mai 2019 pour relater ses souvenirs concernant l'affaire des époux Bac a accepté de lui répondre, dans le cadre de cet entretien filmé. 

Réaliation interview, images, son, et montage : Jeanne Menjoulet

Thèmes
Notice
Lieu de réalisation
Paris
Langue :
Français
Crédits
Jeanne MENJOULET (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Licence CC BY NC ND
Citer cette ressource:
CHS (UMR 8058). (2019, 23 mai). Une jeune avocate devant les assises (année 1952 et suiv.). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/101609. (Consultée le 19 mai 2022)
Contacter

Sur le même thème