Entretien

#185 - Ana Soto - Établir des ponts entre les sciences naturelles et les sciences sociales à travers le prisme d’une théorie des organismes

Réalisation : 23 novembre 2021 Mise en ligne : 23 novembre 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Les théories organisent la connaissance et construisent l’objectivité en encadrant les observations et les expériences. La biologie a besoin d’une théorie des organismes pour guider la recherche biologique hors de l’impasse où elle a été conduite par l’utilisation métaphorique de la théorie de l’information. Au cœur de cette théorie des organismes se trouvent l’historicité et le changement incessant des êtres vivants, leur agentivité normative et leur comportement orienté vers un but.  Jusqu’à présent, Mme Soto et ses collaborateurs ont identifié trois principes : i) l’état par défaut des cellules : la prolifération constitutive avec variation et motilité, équivalente au principe d’inertie en mécanique classique ; ii) la variation et iii) l’organisation. Les deux premiers principes relient cette théorie à celle de l’évolution, et le premier et le dernier à l’agentivité normative des organismes. 

Ce travail a également des implications pour la société en général, à savoir 1) comment rendre les connaissances biologiques utiles à la société et comment surmonter l’appauvrissement de la pensée scientifique provoqué par l’utilisation abusive du concept d’information et par l’automatisation par ordinateur, et 2) comment cette proposition théorique pourrait atténuer la crise environnementale du 21ème siècle. Le développement de ces sujets se fera par l’organisation de séminaires, de symposiums et d’ateliers avec des experts régionaux, nationaux et internationaux et par des interactions formelles et informelles avec les Fellows de l’IEA.

Biographie

Ana Soto est une biologiste théorique et expérimentale.  Elle a obtenu son diplôme de docteur en médecine à la Faculté de médecine de l’université de Buenos Aires en Argentine. Elle est professeur à l’École de Médecine de l’Université Tufts, à Boston, et membre correspondant étranger au Centre Cavaillès de l’École Normale Supérieure de Paris (ENS).  Ses recherches portent sur le contrôle de la prolifération cellulaire, la morphogenèse, les origines du développement des maladies de l’adulte, ainsi que sur des sujets théoriques et épistémologiques relatifs à l’autonomie et à l’organisation biologiques.

En partenariat avec le professeur Carlos Sonnenschein, ils ont postulé que l’état par défaut des cellules dans tous les organismes est la prolifération et ont proposé la théorie du champ d’organisation tissulaire de la carcinogenèse, dans laquelle le cancer est considéré comme un développement malmené. En tant que titulaire de la Chaire Blaise Pascal à l’ENS (2013-5), elle a coordonné un groupe de travail multidisciplinaire consacré à l’élaboration d’une théorie des organismes

Elle est élue membre du Collegium Ramazzini de Carpi en Italie, depuis 2011. Elle a reçu plusieurs distinctions, notamment le prix Marla Frazin 1995, décerné par la Massachusetts Breast Cancer Coalition, le prix Gabbay Biotechnology & Medicine 2012 de l’université Brandeis, qui lui a été remis, ainsi qu’à ses collègues, pour leurs contributions à la santé publique, et en 2019, elle a reçu la médaille Grand Vermeil, de la ville de Paris, pour son rôle pionnier dans la découverte des perturbateurs endocriniens.

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource:
IEANANTES. (2021, 23 novembre). #185 - Ana Soto - Établir des ponts entre les sciences naturelles et les sciences sociales à travers le prisme d’une théorie des organismes. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/108374. (Consultée le 17 mai 2022)
Contacter

Sur le même thème