Entretien

Entretien #55 avec Morten Jerven

Réalisation : 3 mai 2015 Mise en ligne : 3 mai 2015
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Projet de recherche: « Les Etats africains et le développement : perspective historique sur la légitimité des états et la capacité au développement, 1890-2010 »

Les Etats africains ont-ils une capacité de « développement » ? Dans la littérature contemporaine, les Etats africains sont décrits comme incapables ou non intéressés par le développement, mais ces notions n’ont jamais été pleinement historicisées. Pour autant, il est largement reconnu dans diverses publications, tant en histoire, qu’en économie, ou politique du développement, que c’est l’histoire et les institutions qui comptent le plus dans les résultats du développement. Morten Jerven se propose d’examiner quand, où, et sous quelles conditions les Etats d’Afrique sub-saharienne ont été capables de favoriser le développement et quand, où, et sous quelles conditions ils ne l’ont pas été. Pour le moment, nous n’avons aucune mesure empirique légitime pour déterminer si les Etats africains sont plus capables, forts et plus légitimes aujourd’hui qu’ils ne l’étaient il y a 20, 50 ou 100 ans.

Biographie

Morten Jerven a abondamment publié sur le développement économique africain et en particulier sur les questions de croissance économique et de statistiques du développement. Historien de l’économie, titulaire d’un doctorat de la London School of Economics, il est employé depuis 2009 au Département d’études internationales de l’Université Simon Fraser, à Vancouver (Canada). Ses recherches doctorales sur les performances économiques post-coloniales du Botswana, du Kenya, de la Tanzanie et de la Zambie ont été publiées dans de nombreux journaux. Son travail est particulièrement innovant dans l’examen de la construction des données sur la croissance africaine, et montre à quel point la question de la qualité des données est critique dans l’évaluation des performances économiques. Son dernier ouvrage : Poor Numbers: How We Are Misled by African Development Statistics and What to Do about It (Mauvais chiffres : comment nous sommes trompés par les statistiques du développement en Afrique et que faire pour y remédier) a relancé les débats sur la quantification en Afrique, et des critiques de l’ouvrage ont paru dans le Financial Times et dans d’autres revues influentes.

Morten Jerven travaille actuellement à faire le lien entre les études sur le développement économique post-colonial et l’histoire économique de l’Afrique coloniale. Son projet de recherche se centre sur les données de croissance africaine, ses deux objectifs conjoints étant d’en évaluer la qualité et de construire une base fiable pour évaluer et interpréter le changement économique à long terme dans les économies africaines.

Contacter

Sur le même thème