Conférence

Turquie et Chine : une nouvelle entente en Eurasie ?

Réalisation : 23 juin 2021 Mise en ligne : 23 juin 2021
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Situés aux deux extrémités du continent asiatique, la République de Turquie et la République populaire de Chine continuent d’approfondir leurs relations bilatérales dans plusieurs domaines, notamment en ce qui concerne les échanges économiques depuis le début du 21ème siècle. Alors qu’elle n’était qu’un partenaire marginal il y a une dizaine d’années, la Chine est désormais devenue, avec un volume commercial annuel de 26 milliards de dollars, le troisième partenaire commercial de la Turquie. Même si le déficit commercial en faveur de la Chine demeure un problème structurel, les liens économiques se développent et se diversifient. Les investissements et acquisitions chinois augmentent dans le secteur minier, dans les infrastructures portuaires et autoroutières, dans le commerce numérique ou dans le secteur énergétique, sans oublier la diplomatie vaccinale de la Chine.

Les deux pays célèbrent en 2021 le cinquantenaire de leurs relations diplomatiques et affichent à l’occasion la volonté d’aller plus loin parce que, d’une part, les relations de la Turquie avec ses alliés traditionnels occidentaux sont de plus en plus dégradées, et de l’autre, la stratégie chinoise concernant les nouvelles routes de la Soie voit la Turquie comme un pays important. Même si les points de convergence et la détermination de coopérer ne manquent pas, ce rapprochement est quand même limité par des facteurs tant internes qu’externes, comme la question ouïghoure ou l’appartenance institutionnelle de la Turquie à l’alliance occidentale. Quoi qu’il en soit, l’avenir des relations entre la Turquie et la Chine sera aussi déterminé par l’évolution de l’équilibre des puissances sur le plan international.

Thèmes
Notice
Contacter

Sur le même thème