Cours/Séminaire
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

MRSH Caen

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2012, 30 novembre). Argent américain, concurrence commerciale. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/117469. (Consultée le 18 mai 2024)

Argent américain, concurrence commerciale

Réalisation : 30 novembre 2012 - Mise en ligne : 29 juin 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette conférence a été enregistrée dans le cadre du programme pluridisciplinaire de la MRSH Le temps de l'Empire ibérique, dont le thème pour l'année 2012-13 est consacré aux Villes, espaces de pouvoir.

Jean-Philippe Priotti est membre du Centre de Recherche en Histoire Atlantique et Littorale (Université du Littoral-Côte d'Opale) et membre associé de l'UMR 5591-CNRS (France Méridionale et Espagne : Histoire des sociétés du Moyen Age à nos jours), Université de Toulouse 2 - Le Mirail. Ses investigations actuelles portent plus particulièrement sur les réseaux sociaux entre la Castille, la France et l'Amérique espagnole aux XVIe-XVIIe siècles. Depuis 1999, il est maître de conférences à l'Université du Littoral.

Résumé de la communication

La communication porte sur les conséquences des arrivées massives de métaux précieux sur l'économie européenne à partir des années 1570, en particulier sur différents circuits commerciaux reliant la Bretagne à la Castille, à l'Andalousie et au Pérou.

La disponibilité croissante d'argent-métal à Séville pendant la période étudiée permet le développement de nouveaux axes de commerce. Ainsi, les échanges entre le nord de la Bretagne et les ports andalous (Vitré-Saint-Malo-Sanlúcar/Cadix) atteignent un développement inédit et concurrencent un circuit plus ancien qui unissait le sud de la Bretagne à la Castille, à travers les ports du nord de l'Espagne. En parallèle, un autre processus de rivalité met aux prises cargadores sévillans et Peruleros.

Ces deux dynamiques reflètent les opportunités que suppose l'augmentation sans précédent des volumes d'argent arrivant en Andalousie. Grâce aux paiements au comptant et au troc, Bretons du nord et Peruleros supplantent Castillans et Andalous sur les marchés bretons et espagnols. Avec des coûts de transaction inférieurs à ceux de leurs concurrents, ces nouveaux acteurs contribuent à modifier la hiérarchie et la spécialisation des marchés sur le sol ibérique, renforcent la polarisation des fonctions marchandes et, en réalisant une intégration verticale de leurs activités -du contrôle de la production (celle des toiles et de l'argent-métal), à la vente au détail en passant par le transport-, ils rationalisent les circuits commerciaux et créent de nouveaux marchés hors de portée des gouvernements.

Ces jeux de rivalité sont observés à travers les toiles françaises, article le plus vendu en Castille et constituant le gros des chargements des navires de la Carrera de Indias.

Sur le même thème