Entretien
Notice
Langue :
Français
Crédits
Maison de la Recherche en Sciences Humaines - Université de Caen Normandie (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/s98b-fz16
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2016, 2 mars). Colloque de Caen 66 : émergence d'une nouvelle discipline. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/s98b-fz16. (Consultée le 25 juillet 2024)

Colloque de Caen 66 : émergence d'une nouvelle discipline

Réalisation : 2 mars 2016 - Mise en ligne : 10 mars 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Appel à la Recherche, à la formation, à la professionnalisation au colloque de Caen de 1966 et émergence des Sciences de l'éducation comme discipline universitaire

Cet entretien,donné àl’occasion du 50ème anniversaire du Colloque de Caen de 1966, s’est tenu dans le cadre des Journées scientifiques Coordination –collaboration : quelles compétences collectives ? organisées par le CERSE les 2 et 3 mars 2016.

Le Colloque de Caen de 1966, organisé par l’Association d’Études pour l’expansion de la Recherche scientifique (AEERS), constitue, avec le Colloque d’Amiens qui l’a suivi en mars 1968,une date importante dans le processus de modernisation de l’Université française, alors appelée à s’ouvrir à la question de la professionnalisation (« d’enseignements de préparation à la vie professionnelle ») et à celle d’une recherche scientifique susceptible de rénover et d’enrichir la production industrielle. Pour assurer la formation des enseignants,au cœur des débats au même titre que « la formation permanente »,les participants en appellèrent – en particulier – au développement des recherches sur l’éducation. C’est ce moment qui est évoqué par un entretien de Jean-Yves Bodergat avec Francine Best, qui participa à ce colloque, ainsi qu’à celui d’Amiens.

Francine Best est présidente d’honneur des Ceméa, inspectrice générale honoraire de l’Éducation Nationale, directrice honoraire de l’INRP, présidente du GREF de 1992 à 1998, ancienne présidente du Comité Français pour la Décennie des Nations Unies concernant l’Éducation aux Droits de l’Homme, ancienne vice-présidente du comité d’organisation du centenaire de Célestin Freinet. Elle a notamment publié Pour une pédagogie de l’éveil (Armand Colin,1973), Pour l’expression (Nathan, 1976), L’adolescent dans la vie scolaire (Nathan,1978), Vers la liberté de parole (Nathan-INRP, 1978), L’échec scolaire (Que-sais-je ? PUF, 1997), Tousl es êtres humains…éducation aux droits de l’Homme (Ed.UNESCO, 1998). Francine Best est une grande figure de la pédagogie en France.