Conférence

L'analyse filmique : une histoire de rencontre entre le regard analytique et l'art cinématographique

Réalisation : 13 septembre 2017 Mise en ligne : 17 mai 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Cette communication a été enregistrée dans le cadre du colloque intitulé "Psychanalyse et cinéma : du visible et du dicible" qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 11 au 18 août 2017, sous la direction de Chantal CLOUARD et Myriam LEIBOVICI.

Présentation de l'intervenant

Dimitri Weyl est psychologue et psychanalyste, docteur en psychopathologie et psychanalyse, enseignant-chercheur à Paris 7 (CRPMS). Sa pratique clinique est plus particulièrement ancrée dans le social et l’Aide Sociale à l’Enfance auprès d’enfants et d’adolescents. En tant que chercheur il a notamment travaillé l’articulation entre le narcissisme, l’image et les rapports de pouvoir en s’appuyant sur sa clinique mais également sur des œuvres cinématographiques. C’est ainsi que, accompagné d’une petite expérience en tant que cinéaste, il s’est penché sur la rencontre entre l’analyse filmique et la psychanalyse et anime — depuis quelques années — un ciné-club "Cinéma et Psychanalyse" principalement axé sur le thème du narcissisme et de l’image dans l’actuel.

Résumé de la conférence

Depuis le regard psychanalytique, l’art cinématographique est appréhendé — le plus souvent — soit dans une logique de psychanalyse appliquée, soit en termes "isomorphiques". Cela nous semble limiter l’apport que la rencontre entre cinéma et psychanalyse peut générer lorsque ces deux champs sont reconnus dans leurs puissance et singularité respectives. Cette intervention se propose d’identifier, synthétiquement, ce qui apparaît essentiel dans une démarche de recherche pour que l’analyse filmique puisse être le plus fructueuse possible. Walter Benjamin avait vu très tôt que psychanalyse et cinéma ont ouvert des champs de regard et d’écoute de ce qui ne pouvait être vu et entendu jusqu’alors. Et que ces champs pouvaient être puissamment complémentaires. Notre hypothèse sera de considérer que lier harmonieusement le regard cinématographique au regard psychanalytique c’est ouvrir une "double focale". Deux focales qui, lorsqu’elles se rencontrent, tendent à lier l’invisible des enjeux inconscients au visible qu’ouvre l’image-mouvement. Nous poursuivrons notre propos en analysant une partie du film de Jacques Audiard De battre mon cœur s’est arrêté (2005), qui dépeint une problématique adolescente et nous donne à voir, à sentir, les mouvements somato-psychiques accompagnant l'émancipation du jeune héros. Il s’agira d’examiner comment l’image-mouvement-son et l’écriture cinématographique rencontrent le regard et les concepts psychanalytiques, ainsi que la clinique, en un enrichissement réciproque.

Thèmes
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

CCIC, Cerisy-la-Salle

Langue :
Français
Citer cette ressource:
La forge numérique. (2017, 13 septembre). L'analyse filmique : une histoire de rencontre entre le regard analytique et l'art cinématographique. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/116583. (Consultée le 6 juillet 2022)
Contacter
Documentation

Longtemps perçu comme une aliénation en tant que redoublement du visible, le cinéma constitue, dans le contexte actuel de repérage politique et identitaire incertain, une ressource au service de l’imaginaire et de sa critique. Si les années 1970 ont innové en conceptualisant le langage cinématographique à partir du structuralisme en sémiologie et en psychanalyse, le dialogue s’est peu renouvelé depuis. Cependant, les théorisations psychanalytiques, cinématographiques et le statut des images ont subi d’importantes mutations...

Actes du colloques

Psychanalyse et cinéma. Du visible et du dicible

Chantal Clouard, Myriam Leibovici (dir.)

Hermann Éditeurs — 2019

ISBN : 978-2-7056-9769-3

En savoir plus

 

 

Sur le même thème