Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Icare Multimédia - Faculté de Médecine Lille 2 (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/ezwj-zh43
Citer cette ressource :
medecine_Ulille. (2015, 24 novembre). EEHU 2015 Secrets, mensonges, erreurs. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/ezwj-zh43. (Consultée le 21 juillet 2024)

EEHU 2015 Secrets, mensonges, erreurs

Réalisation : 24 novembre 2015 - Mise en ligne : 26 janvier 2016
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Ouverture.

 

François-René PRUVOT, Coordonnateur de l’EEHU de Lille et Président de CME du CHRU de Lille.

Jean-Olivier ARNAUD, Directeur général du CHRU de Lille.

Didier GOSSET, Doyen, Faculté de médecine de Lille 2.

  

Journée annuelle 2015 : "secrets mensonges erreurs"

La journée thématique annuelle 2015 de l'EEHU  a eu lieu le mardi 24 novembre 2015 à l'Institut Gernez Rieux, amphi A au CHRU de Lille.

ArgumentEntre l’exigence de transparence de l’information, l’exigence de traçabilité des prescriptions, des actions, des intentions, et la revendication de la protection de la vie privée et de l’intime, que deviennent les secrets dans le domaine de la santé ? Y a-t-il des secrets à maintenir ou faut-il tout dévoiler ? Secrets professionnels (dont le secret médical), secrets de fabrication, secrets de famille, secrets des sources d’information … Que cachent les secrets ? Pouvoir et perfidie ou bienveillance et protection ?

Tout secret est-il mensonge, tout mensonge est-il erreur ? Toute erreur est-elle bonne à dire ? Y a-t-il des mensonges et des erreurs qu’il vaut mieux garder secrets ou bien faut-il tout dénoncer et punir ? Mais par qui, pour qui et pour quoi ? Peut-on mentir ? Doit-on mentir ? Qu’en est-il de l’omission ? Qu’en est-il de ce que l’autre ne veut pas entendre ? Faut-il vraiment tout dire mais comment dire pour tout dire ? Doit-on parler de tout ? Certains non-dits n’en disent-ils pas plus que de longs discours ?

Quelle place pour la confiance dans une relation marquée par le secret ? Quelle place pour le secret dans une relation fondée sur la confiance réciproque parfois appelée « alliance » ? Le secret met-il la confiance à l’épreuve ? La confiance exige-t-elle une transparence absolue ? Mais cette transparence absolue ne va-t-elle pas à l’encontre d’un secret consubstantiel à la relation de soin, introduisant une dimension au-delà de la science ? Laisser, dans une relation de soin, une part interprétable, n’est-ce pas laisser une possibilité de temporalité différente, pour doser une annonce, pour rythmer un cheminement ?

Faut-il donc toujours dire toute la vérité ? La vérité implique-t-elle une certitude sans risque ? Que devient alors l’incertitude, la part d’inconnaissable, de non-maîtrisable, de pari dans une décision thérapeutique ? L’inattendu n’est-il qu’une erreur de prévision ?

Les questionnements ont été explorés autour de cette thématique dans le champ de la médecine et les soins, mais aussi la recherche, ou encore la gestion, l’organisation, le management dans le domaine de la santé.

Espace Ethique Hospitalier et universitaire de Lille

Programme 2015

Sur le même thème