Conférence
Notice
Lieu de réalisation
Essaouira, Maroc
Langue :
Français
Crédits
Jacques Taïeb (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
Jacques Taïeb. Mediamed. (2010, 17 mars). Migrations des populations à l’intérieur de l’espace maghrébin à l’époque coloniale. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/113439. (Consultée le 25 juillet 2024)

Migrations des populations à l’intérieur de l’espace maghrébin à l’époque coloniale

Réalisation : 17 mars 2010 - Mise en ligne : 10 février 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Session 7 : Colonisation et distorsion de l’espace

Colloque : Migrations, identité et modernité au Maghreb

Colloque international organisé à Essaouira (Maroc), du 17 au 20 mars 2010.

Ce colloque est une initiative d’universitaires français et marocains, auxquels se sont joints des collègues du monde entier, dans un engagement commun pour une lecture pluraliste de l’histoire récente du Maroc et du Maghreb. Accueilli à Essaouira et soutenu par deux instances chargées de la défense des droits humains et de la mise en application des recommandations de l’Instance équité et réconciliation, ce colloque a essayé d’aborder, de façon publique, pour la première fois dans un pays du Maghreb, la question du départ des juifs, recontextualisée dans sa profondeur historique et mise en perspective avec les flux migratoires des communautés musulmanes. Sans esquiver les dimensions spécifiques ni les enjeux politiques de ces départs, il a cherché à en réévaluer la place. Il a pour cela réintroduit au cœur du questionnement les projets migratoires, les parcours de migrants et les dynamiques de constructions communautaires.

En savoir plus : https://www.canal-u.tv/mediamed/migrations-juives-maghreb

Résumé :

L'objet de la présente communication est d'étudier les migrations des populations juives dans un cadre géographique précis, celui de quatre pays : Maroc, Algérie, Tunisie, Libye, en un temps déterminé (19e et 20e siècles), c'est à dire, pour l' essentiel, la période coloniale. On traitera uniquement des mouvements de pays à pays, en laissant de côté les flux internes à chaque espace national. (Sources : annuaires statistiques, archives orales, et des ouvrages scientifiques qui seront cités lors de ma communication.) En matière de migration juive intramaghrébine, à l'ère coloniale, on peut isoler, en dépit de la maigreur des sources, deux séquences chronologiquement bien distinctes : au XIXe siècle, l'Algérie fut un réceptacle ; au XXe siècle elle devint terre d'émigration. Il conviendrait donc d'isoler les causes structurelles de ces mouvements. Il conviendrait enfin dans une troisième partie, de comparer autant que faire se peut ces mouvements à ceux des populations musulmanes maghrébines dans le même temps.

Intervention

Sur le même thème