Entretien

Entretien avec Tin Dirdamal (Cinélatino 2013)

Réalisation : 19 mars 2013 Mise en ligne : 19 mars 2013
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Entretien avec Tin Dirdamal / Entrevista con Tin Dirdamal (Cinélatino 2013). Entretien filmé mené par Odile Bouchet. Toulouse : Festival Cinélatino, 15-24 mars 2013.

Cinéaste mexicain, Tin Dirdamal présente son deuxième long métrage, Rios de hombres, sur la guerre de l'eau à Cochabamba en Bolivie. La question de l'eau et cette guerre théoriquement gagnée par le peuple contre une multinationale l'intéressait, il a mis sept ans à faire ce film, et le résultat de son enquête est très controversé. En effet, il n'a pas trouvé que le peuple ait réellement gagné cette guerre, et il pense que si le vainqueur théorique (le peuple) a la même idée que le vaincu (la multinationale), c'est à dire l'appropriation d'un bien commun, il engendre les mêmes maux, et sa victoire s'annule d'elle-même. Cette déduction provoque beaucoup de polémique. Ce cinéaste fait des films pour exprimer des choses qu'il rencontre en chemin. Ainsi, son premier long métrage, De nadie,  venait d'une rencontre avec une femme dans un refuge de migrants, et son prochain film est un travail personnel, sur la perte d'un amour et le temps de souffrance et de cicatrisation de la blessure. Il n'a pas forcément le projet d'être cinéaste, mais plutôt, il utilise le cinéma comme expression à sa convenance et peut forger des projets tout à fait dlifférents si besoin est.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Espagnol, castillan
Crédits
Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production), Nathalie MICHAUD (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2013, 19 mars). Entretien avec Tin Dirdamal (Cinélatino 2013). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/62863. (Consultée le 9 août 2022)
Contacter
Documentation

Jungwon Park, Fantasmas y menorias en la travesía cosmopolita: el cuerpo de los indocumentados centroamericanos en "De Nadie/No one" de Tin Dirdamal, in Imaginar sin frontera: visiones errantes de nacion y cosmopolitismo desde la la periferia, ProQuest, 2008, chap. 5.3, pp. 168-181.

Dans la même collection

Sur le même thème