Conférence

L’histoire : une science humaine ? / Johann Chapoutot

Réalisation : 18 mai 2018 Mise en ligne : 18 mai 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

L’histoire : une science humaine ? / Johann Chapoutot, conférence présentée dans le cadre du Festival "L'Histoire à venir" 2018 dont le thème était "Humain, non-humain". Université Toulouse Jean Jaurès, Théâtre Garonne, 18 mai 2018. Présentation de la conférence par Manon Champier, historienne de la réception de l'Antiquité au XIXe à l'Université Toulouse Jean Jaurès ("youtubeuse" sous le nom de Manon Bril).

On parle indifféremment des « sciences humaines et sociales », mais la question se pose pour l’histoire : science humaine ou science sociale ? Peut-on opposer, ou plutôt différencier les deux ? La question est d’ordre épistémologique (elle porte sur l’inscription dans l’ordre des savoirs), elle est aussi métaphysique ou ontologique : en étudiant l’homme et la femme dans le temps, la femme et l’homme aux prises avec le temps, l’histoire constitue un travail de l’humain sur lui-même qui n’a sans doute pas d’équivalent.

Chapitres
Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Nathalie MICHAUD (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès et aux auteurs.
Citer cette ressource :
Johann Chapoutot. UT2J. (2018, 18 mai). L’histoire : une science humaine ? / Johann Chapoutot. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/98349. (Consultée le 4 octobre 2022)
Contacter
Documentation

DOUROUX, Philippe et al. (2017). Johann Chapoutot  : «Je n’en pouvais plus du nazisme, changer de sujet était une question de survie», Libération, 18 août 2017. [En ligne : http://www.liberation.fr/debats/2017/08/18/johann-chapoutot-je-n-en-pouvais-plus-du-nazisme-changer-de-sujet-etait-une-question-de-survie_1590678].

JABLONKA, Ivan (2014). L'Histoire est une littérature contemporaine. Manifeste pour les sciences sociales. Paris, Éditions Le Seuil, 352 p.

CHAPOUTOT, Johann (2013). L'historicité nazie. Temps de la nature et abolition de l'histoire », in : Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 117, 2013/1, 43–55.

HARMUT, Rosa (2013). Mouvement historique et histoire suspendue. Le rapport du changement social et de l'expérience de l'histoire, traduit par Johann Chapoutot, Vingtième Siècle. Revue d'histoire, 1, vol. 117, 89-104.

BOUJU, Marie-Cécile, CHAPOUTOT, Johann,  HAFFEMAYER, Stéphane et al. (2012). Livres d’Histoire, lectures de l’Histoire, Cahier du CRHQ, 3, 188 p. [En ligne : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00718788/document].

PASTOUREAU, Michel (2011). Bestiaires du Moyen Âge. Paris, Éditions Le Seuil, 240 p.

CROUZET, Denis (2005). Les guerriers de Dieu. La violence au temps des troubles de religion (vers 1525-vers 1610). Préface de Pierre Chaunu. Ceyzérieu (France), Éditions Champ Vallon, 1532 p.

HEURÉ, Gilles (2000). Alain Corbin, historien du sensible, entretiens avec Gilles Heuré. Paris, Éditions La Découverte, coll. Cahiers libres, 200 p.

TURCAN, Robert (1997). Héliogabale et le sacre du soleil. Paris, Éditions Payot, 283 p. [rééd. 2010].

BLOCH, Marc [1949] (1993). Apologie pour l'histoire ou métier d'historien. Édition critique préparée par Étienne Bloch, préface de Jacques Le Goff. Paris, Éditions Armand Colin, 160 p. [Rééd. en 2018].

CHAUNU, Pierre (1987). Le fils de la morte, in NORA, Pierre (dir.), Essais d'ego-histoire. Paris, Éditions Gallimard, coll. Bibliothèque des Histoires, 61-107. [préalablement publié dans Le Débat, 37, 119-134. En ligne : https://www.cairn.info/revue-le-debat-1985-5-page-119.htm].

CASSIRER, Ernst (1975). Essai sur l'homme. Paris, Éditions de Minuit, coll. Le sens commun, 336 p.

FEBVRE, Lucien (1942). Le Problème de l'incroyance au XVIe siècle. La Religion de Rabelais. Paris, Éditions Albin Michel, coll. Bibliothèque de l'évolution de l'humanité, 548 p. [rééd. 2003].

SEIGNOBOS, Charles, LANGLOIS, Charles-Victor [1898] (2014). Introduction aux études historiques. Lyon, ENS Éditions, coll. Bibliothèque idéale des sciences sociales, [En ligne : https://books.openedition.org/enseditions/487]. ou la version de 1901 éditée par Félix Alcan à Paris : https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k3743111].

ARISTOTE, TRICOT, Jules (ed.) (1995). La politique. Paris, Librairie Vrin, coll. Bibliothèque des Textes Philosophiques Poche, 598 p.

Sur le même thème