Conférence

Histoire de la psychothérapie institutionnelle et de la psychiatrie de secteur : un point de vue privilégié sur le parcours d'Edmée et de Philippe Koechlin

Réalisation : 7 février 2019 Mise en ligne : 7 février 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Dans l’après-guerre, dans un « plus jamais ça », après les 40 000 morts de faim dans les hôpitaux psychiatriques, les psychiatres militants luttent avec les soignants pour une nouvelle psychiatrie. Il y a eu Saint Alban sous l’impulsion de Paul Balvet, et puis de François Tosquelles à partir de 1939. Le numéro de la revue Esprit (en 1952), montre la participation des intellectuels et de la société. La psychothérapie institutionnelle est nommée (1952 Daumezon et Koechlin), puis une nouvelle organisation passe dans les textes officiels avec la « circulaire sur le secteur » de mars 1960.Nicole Koechlin, de son point de vue privilégié de fille de psychiatres de service public, toute leur vie dans une démarche très militante pour une psychiatrie ouverte, a pu d’abord assister comme enfant (née en 1954), puis elle-même comme psychiatre dans un service de secteur, participer de cette évolution. Car l’« Asile », tel Protée, avec ses clivages à l’oeuvre tant au niveau de l’individu, que de l’institution et de la société est sans cesse recommencé… ainsi que notre lutte.

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Université de Rouen Normandie - Tous droits réservés
Citer cette ressource:
univrouen. (2019, 7 février). Histoire de la psychothérapie institutionnelle et de la psychiatrie de secteur : un point de vue privilégié sur le parcours d'Edmée et de Philippe Koechlin. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/100459. (Consultée le 20 mai 2022)
Contacter

Sur le même thème