Canal-U

Mon compte
EHESS

De paroles et de gestes - Natalia Muchnik


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/ehess/embed.1/de_paroles_et_de_gestes_natalia_muchnik.14884?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
MUCHNIK Natalia
ZÚÑIGA Jean-Paul

Producteur Canal-U :
EHESS
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

De paroles et de gestes - Natalia Muchnik

Dans cet entretien, Natalia Muchnik discute avec Jean-Paul Zuñiga des enjeux identitaires et communautaires qui ont motivés l'écriture de l'ouvrage De paroles et de gestes. Constructions marranes en terre d'Inquisition. Comment, face à la stigmatisation, une identité se constitue-t-elle ? À travers le cas des marranes dans l’Espagne des XVIe-XVIIIe siècles, Natalia Muchnik montre que l’individu prend sens dans une unité sociale soudée par une mémoire et des pratiques partagées.

Ces chrétiens, pour la plupart descendants des juifs convertis au xve siècle, accusés par l’Inquisition de judaïser en secret, ont développé une identité de groupe. Si la répression inquisitoriale et la clandestinité sont fondamentales pour sa cohésion, la société marrane a ses propres dynamiques. Fragilisée par sa diversité interne, sa mobilité spatiale et la labilité de ses pratiques religieuses, elle a multiplié signes et discours d’appartenance. Les codes qui caractérisent cette société secrète, l’hostilité au catholicisme ou les mythes de l’origine, sont autant d’éléments que le crypto-judaïsant mobilise et agence. Car plus que le contenu des rituels, c’est le processus de ritualisation extrême du quotidien qui forge la société marrane ; le sacré semble partout.
L’ouvrage, tel un kaléidoscope, multiplie les points de vue sur les modes d’affiliation. Le marrane dispose ainsi de plusieurs identités potentielles qu’il alterne selon les situations et les interlocuteurs. Plutôt qu’un déchirement entre deux religions, il révèle la fragmentation de soi et l’impossibilité de dissocier l’individu des rôles qu’il tient. Il témoigne, en somme, d’une pluralité inhérente à tout être humain et du caractère illusoire d’une identité homogène.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 27 Mars 2014
    Durée du programme : 48 min
    Classification Dewey : Conversion d'une religion non-chrétienne au christianisme
  •  
    Catégorie : Entretiens
    Niveau : Tous publics / hors niveau
    Disciplines : Sociologie des cultures
    Collections : En temps & lieux
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : MUCHNIK Natalia, ZÚÑIGA Jean-Paul
    producteur : Direction de l'Audiovisuel de l'EHESS (Dir. Jean-Claude Penrad)
    Réalisateur(s) : BLERALD Serge
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : espagne, identité collective, communautarisme religieux, marranes
    Conditions d’utilisation / Copyright : © Direction de l'audiovisuel / EHESS / 2014
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte