Canal-U

Mon compte
Fondation maison des sciences de l'homme

Logiques métisses et branchements : anthropologie de l'identité en Afrique et ailleurs


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/fmsh/embed.1/logiques_metisses_et_branchements_anthropologie_de_l_identite_en_afrique_et_ailleurs.29135?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
AMSELLE Jean-Loup

Producteur Canal-U :
Fondation maison des sciences de l'homme
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Logiques métisses et branchements : anthropologie de l'identité en Afrique et ailleurs

Lors de cet entretien, Jean-Loup AMSELLE revient tout d'abord sur le marquage ethnique en Afrique qu'il considère comme une conception proprement coloniale.
Ce "durcissement" ethnique et identitaire, qui a fait florès au cours du XXème siècle, s'exprime aujourd'hui à travers la mise en avant du concept de "diversité culturelle".
Il évoque la notion de "logique métisse" pour décrire une plus grande fluidité des identités qui s'opérait à l'époque précoloniale.
Cependant, cette notion de "logique métisse" a depuis, selon lui, été souvent galvaudée. C’est pour Jean-Loup Amselle une notion ambiguë qui repose sur des fondements biologiques : "pour métisser il faut d’abord isoler des lignées pures. Raisonner ainsi dans le domaine culturel est dangereux dans la mesure où cela induit un paradoxe : le métissage reproduit ce que l’on veut dénoncer".
C’est pourquoi il est passé, comme il nous l'explique, à la notion de "branchement", qui est une notion plus neutre :
"l’identité se définit par le fait de se brancher sur un réseau qui existe déjà. Vous avez à disposition un éventail de labels identitaires et vous piochez dedans pour vous fabriquer une identité".
Jean-Loup Amselle évoque par la suite sa position par rapport à l'anthropologie postmoderne, la place de l'art africain contemporain ou encore son sentiment concernant le musée du quai Branly.

Jean-Loup AMSELLE est anthropologue, directeur d'études à l'EHESS ainsi que directeur de la formation doctorale Anthropologie sociale et ethnologie.
Il est également rédacteur en chef des Cahiers d'études africaines .
Ses principaux thèmes de recherche portent sur l'ethnicité, l'identité, le métissage, le multiculturalisme et l'art africain contemporain.
Il a réalisé des travaux sur le terrain au Mali, en Côte d’Ivoire et en Guinée.
Le site des Cahiers d'études africaines propose une page présentant Jean-Loup Amselle .

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte