Canal-U

Mon compte
Maison européenne des sciences de l'homme et de la société

Rire et totalitarismes


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/meshs/embed.1/rire_et_totalitarismes.12501?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Rire et totalitarismes

Printemps des SHS 2013Conférences d'Annette Disselkamp, maître de conférences en sociologie à l'Université Lille 1 et de Marie-Anne Matard-Bonucci, professeur d'histoire contemporaine à l'Université Paris 8, membre de l'Institut universitaire de France.

Modération : Holger Schmid, maître de conférences en philosophie à l'Université Lille 3.

Adorno et le rire
Considérant le «fun» comme un «bain d’acier», T.W. Adorno décrit le rire comme réactionnaire, abrutissant, conformiste : être joyeux, c’est être d’accord, dit-il. Toute sa hargne se tourne contre l’industrie culturelle, qui dégrade tout plaisir en un produit de masse et dont la seule finalité consiste à faire oublier par là même qu’il n’y a pas de quoi rire. Cependant, en dehors du rire mauvais, confiné dans l’apparence, il existe également un rire libérateur et émancipateur. Nous allons essayer d’en retrouver les rares traces chez le philosophe.
A. D.

Rire sans éclats : le rire sous le fascisme
Comment et de quoi riait-on sous le fascisme italien? Que nous apprend le rire sur le totalitarisme? Ces questions seront posées en examinant les différentes facettes du rire – comique théâtral ou cinématographique, satire politique, plaisanteries – et les tentatives du régime pour les contrôler. On reviendra aussi sur la volonté du régime  de programmer un rire sur ordonnance et de provoquer un «rire sans éclats» et sur ce que nous apprend l’échec de telles tentatives.
M.-A. M.-B.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 La richesse et les entreprises
 Globalisation et montée des inégalités de revenus et de richesse
 La richesse en art et les collections. table ronde avec Alain Fleischer, Nathalie Guiot et Sophie Lévy
 L’accumulation de richesses: admiration, envie et réprobation
 Le sport, pour une richesse responsable ?
 La violence des riches
 Argent et littérature : quelques réflexions sur le XIXe siècle
 Une philosophie de la consommation (richesse et sujet moral)
 Peut-on parler de richesse naturelle ?
 Statistiques, société et décision
 Les jeux de la décision (économie et risques)
 Ressorts psycho-sociaux et neurologiques de la décision
 La décision à l’œuvre
 La décision médicale, entre méthode et dilemmes
 De la décision en politique
 Décision politique, décision stratégique
 Rationalité et irrationalité de la décision
 Vrai boulot / bon boulot / sale boulot
 Les frontières du travail
 Ce que disent les archives des mutations du travail dans le nord
 La souffrance au travail
 Le rire des religions
 Rire, humour et littérature
 Le rire soigne-t-il ? Une réflexion sur le rire à l'hôpital
 Le rire politique et l'espace public
 Théâtres du rire : Antiquité et modernité. Autour d'Aristophane.
 Pourquoi rit-on ? (Si l'on rit)
 Éclats de rire, Olivier Mongin
 Le propre de l'homme ? Il y a de quoi rire !
 Un droit au travail ? Les promesses d'une utopie.
 Qu'est-ce que le travail ?
 Un ouvrier à la chaîne, dialogue avec un sociologue, Christian Corouge et Michel Pialoux
 Où en est la valeur-travail ? par Dominique Méda
 Le travail et sa représentation. Lectures et table ronde.
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte