Canal-U

Mon compte
CANAL UNISCIEL

Quel est le statut de la preuve scientifique dans le débat public ?


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/tele2sciences/embed.1/quel_est_le_statut_de_la_preuve_scientifique_dans_le_debat_public.18434?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Producteur Canal-U :
CANAL UNISCIEL
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Quel est le statut de la preuve scientifique dans le débat public ?

François Rastier traite d'un texte qui décrit un « plan d'action » des entreprises Syngenta et Bayer Crop Science pour traiter du problème de la disparition des abeilles.

Il s'intéresse à un court extrait de ce texte : « Ce plan résulte de l'incapacité de la Commission européenne à trouver un accord avec les États membres pour fournir une réponse appropriée au rapport de l'Autorité européenne de sécurité des aliments sur le risque théorique de l'usage des pesticides néonicotinoïdes pour la santé des abeilles ».

François Rastier relève la posture qu'adoptent les entreprises à l'égard de la Commission européenne : une posture qui entend, en dernière analyse, exiger de cette commission de contredire la position de la communauté scientifique au sujet de la disparition des abeilles, en remettant en question l'importance des insecticides dans la disparition des abeilles.

Le « risque théorique » qu'évoquent les auteurs s'oppose à la preuve empirique des articles de recherche et renvoie ainsi les résultats scientifiques à de simples hypothèses.

Dans la suite de la séquence filmée, François Rastier montre que les auteurs de ce plan d'action cherchent à minimiser le danger des insecticides en mettant en avant d'autres causes de la disparition des abeilles. Leur plan ne fait que retarder la prise de décisions politiques pour traiter du problème environnemental posé par la santé des abeilles.

On voit, par cet exemple, que la preuve scientifique peut toujours être considérée comme insuffisante, notamment par ceux qui défendent des intérêts opposés aux conclusions des recherches.

Dans ce cadre, les critiques peuvent toujours

(1) évoquer des biais dans les protocoles expérimentaux ou dans le traitement des résultats,

(2) nier les causalités qui dérangent,

(3) évoquer d'autres causes possibles.

Ces éléments de langage permettent de constituer un brouillard argumentatif.


  •  
    Label UNT : Unisciel
  •  
    Date de réalisation : 11 Juin 2014
    Durée du programme : 6 min
    Classification Dewey : Editeurs institutionnels (archives, bibliothèques, centres de documentation, musées, universités...), Sciences naturelles et fondamentales / Ouvrages généraux et divers
  •  
    Catégorie : Vidéocours
    Niveau : niveau Licence (LMD)
    Disciplines : Enseignement des Sciences
    Collections : La pensée complotiste : un défi pour les scientifiques
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : complot, argumentation, défiance, doute, controverse
    Conditions d’utilisation / Copyright : Licence Creative Commons BY NC SA
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte