Canal-U

Mon compte
Université de tous les savoirs

Le temps et sa flèche


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_de_tous_les_savoirs/embed.1/le_temps_et_sa_fleche.1040?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Auteur(s) :
KLEIN Étienne

Producteur Canal-U :
Université de tous les savoirs
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Les chapitres


Le temps et sa flèche

Conférence du 6 juillet 2000 par Etienne Klein. Chacun comprend de quoi nous voulons parler lorsque nous prononçons le mot temps, mais personne ne sait vraiment quelle réalité se cache derrière lui. Si le mot est clair, la chose ne l'est pas, qui se perd dans les brumes dès qu'on tente de la saisir. Pourtant les sciences, en particulier la physique, interrogent sans relâche la nature et les propriétés du temps. Quel statut faut-il lui donner ? S'écoule-t-il de façon régulière ? Est-il réversible ? Comment est-il relié à l'espace ? Peut-on concilier temps physique et temps psychologique ? Nous verrons comment chacune des révolutions qui ont agité la physique a remis en cause notre représentation du temps et des liens qu'entretient ce dernier avec l'espace et la matière.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.

soulscryer 31/01/2016 17h21

Le phénomène de réversibilité observé à l'échelle microscopique, ne peut-il pas être observable à l'échelle macroscopique, tout simplement parce qu'il nous faudrait des vigintillions de décilliards d'années avant de nous retrouver exactement dans la même situation ?
Pour résoudre la question de la nature de cet "infini" dans l'espace et le temps, il me semble qu'il faille commencer à se douter de la réalité de leur caractère cyclique tant au niveau microscopique que macroscopique.

Wàng 02/09/2014 22h52

Il parle beaucoup de Parménide et d'Héraclite, qui sont effectivement très importants, mais je trouve dommage qu'il n'ait pas davantage parlé du seule philosophe qui ait fait une philosophie de la matière complète et jamais reprise depuis, à savoir Aristote dans ses leçons sur la Physique.

Parménide et Héraclite parlent tous les deux d'un aspect de la réalité mais qui comme l'a dit monsieur est incapable de rendre compte dans sa totalité, à savoir que les réalités physiques sont tout en étant dans le devenir.
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte