Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

L'usage de la banalité au service de l'expressivité de l'intime sur Facebook / Sandra Lemeilleur


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/l_usage_de_la_banalite_au_service_de_l_expressivite_de_l_intime_sur_facebook_sandra_lemeilleur.36247?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

L'usage de la banalité au service de l'expressivité de l'intime sur Facebook / Sandra Lemeilleur

L'usage de la banalité au service de l'expressivité de l'intime sur Facebook / Sandra Lemeilleur, in Journées d'études "Parler du quotidien au quotidien dans les médias sociaux" organisées par des doctorant.es en Sciences de l'Information et de la Communiation et Sociologie du laboratoire d’Études et de Recherches Appliquées en Sciences Sociales (LERASS) et du laboratoire Interdisciplinaire Solidarités, Sociétés, Territoires-Centre d'Etude des Rationalités et des Savoirs (LISST-CERS), Université Toulouse Jean-Jaurès, 22-23 mars  2017.
Axe 1
: Usagers et usagères "ordinaires" des médias sociaux.

Cette communication propose de s’interroger sur les bonnes raisons (Boudon R., 2003) qu’ont les internautes d’utiliser la banalité sur Facebook. Employé comme un journal de vie (et non pas comme un journal intime), le réseau social sert de témoignage de l’existence en nous faisant prendre pleinement possession de notre vécu existentiel. Au-delà de ce bénéfice, cette pratique de la banalité ouvre la voie du lien à l’autre. Le quotidien n’est pas synonyme de banal. Et à L’invention du quotidien chère à Michel de Certeau nous verrons que l’utilité de la banalité est tout autre. Son expressivité lisse est essentielle, elle ne doit rien posséder de créatif ou de merveilleux. Mais elle est fondamentale sur les réseaux pour que s’établisse un premier lien. C’est le premier filtre à l’expressivité de l’intime, une façon de se lier sans se dévoiler. « Si je suis capable de partager des banalités et que tu en es capable alors nous pouvons peut être nous en dire plus… ». Ainsi, la banalité est perçue du côté de la stratégie relationnelle. Après avoir exposé l’utilité de la banalité à travers des éléments de corpus, d’autres formes de ruses comme l’usage du supposé secret et du fake seront abordées. Cette communication aura l’ambition de se dégager des jugements hâtifs pessimistes qui viseraient à voir dans nos pratiques quotidiennes des réseaux des individualistes et des exhibitionnistes mais de retrouver la ferveur de Michel de Certeau et de rappeler la non-passivité des internautes.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 23 Mars 2017
    Durée du programme : 26 min
    Classification Dewey : Traitement de données relatif à l'interaction sociale dans les groupes (réseaux sociaux en ligne), Réseaux sociaux en ligne
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Processus sociaux, changements sociaux, Médias
    Collections : Parler du quotidien au quotidien dans les médias sociaux
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : LEMEILLEUR Sandra
    producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
    Réalisateur(s) : SARAZIN Claire
    Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
  •  
    Langue : Français
    Mots-clés : vie privée, réseaux sociaux
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'université Toulouse Jean Jaurès et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte