Canal-U

Mon compte
Université Toulouse-Jean Jaurès (Toulouse II-le Mirail)

Le Temps de la nation noire ? Amiri Baraka et la Convention politique nationale noire de Gary (1972) / Lisa Veroni-Paccher


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/universite_toulouse_ii_le_mirail/embed.1/le_temps_de_la_nation_noire_amiri_baraka_et_la_convention_politique_nationale_noire_de_gary_1972_lisa_veroni_paccher.17554?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

Le Temps de la nation noire ? Amiri Baraka et la Convention politique nationale noire de Gary (1972) / Lisa Veroni-Paccher

Le Temps de la nation noire ? Amiri Baraka et la Convention politique nationale noire de Gary (1972) / Lisa Veroni-Paccher, in colloque "Les Amériques noires : identités et représentations", organisé par le Pôle Sud-Ouest de l'Institut des Amériques, l'Institut de recherche et études culturelles (IRIEC), l'Institut Pluridisciplinaire pour les Études sur les Amériques à Toulouse (IPEAT) et le laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes (CAS), Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail, 15-18 octobre 2014.
Thématique 4
: Récits identitaires.

Le poète, activiste et leader afro-américain Amiri Baraka fut, avec Richard Hatcher et Charles Diggs, un des organisateurs de la Convention politique nationale noire de Gary, dans l'Indiana, en mars 1972. Cet événement est souvent dépeint par les historiens et les chercheurs en sciences politiques comme marquant la fin des Mouvements des Droits civiques et du Black Power ou représentant une voie sans issue dans un contexte politique américain de plus en plus conservateur. Cette communication analyse le rôle d'Amiri Baraka et sa tentative de réunir sous le même toit intégrationnistes, nationalistes et radicaux noirs, dans l'espoir que la convention aiderait à promouvoir un sentiment d'unité et de solidarité parmi les Afro-américains transcendant les clivages idéologiques. Au grand désespoir de Baraka cependant, les délégués de la convention de Gary ne purent se mettre d'accord sur ce qui permettrait de garantir l'indépendance politique noire et l'unité raciale : fallait-il œuvrer en dehors ou au sein des institutions politiques en place ? Malgré ses faiblesses et ses paradoxes apparents, la Convention de Gary, par son envergure et son entreprise de création d'un programme politique spécifiquement noir, fut une expérience stimulante qui permit un instant aux partisans des stratégies de contestation et à ceux qui préféraient les stratégies électorales, de réfléchir ensemble aux alternatives offertes aux Afro-américains pour augmenter leur pouvoir politique. L'héritage d'Amiri Baraka se retrace donc dans les tentatives d'articulation et d'affirmation d'un pouvoir politique indépendant noir dans l'Amérique des années 70 et au-delà.

  •  
  •  
    Date de réalisation : 15 Octobre 2014
    Durée du programme : 26 min
    Classification Dewey : Droits civils et politiques, Histoire des États-Unis (1953-2001)
  •  
    Catégorie : Conférences
    Niveau : niveau Master (LMD), niveau Doctorat (LMD), Recherche
    Disciplines : Civilisation anglaise et américaine
    Collections : Les Amériques noires. Identités et représentations
    ficheLom : Voir la fiche LOM
  •  
    Auteur(s) : VERONI-PACCHER Lisa
    producteur : Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
    Réalisateur(s) : SARAZIN Claire
    Editeur : SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail
  •  
    Langue : FRA
    Mots-clés : Mouvement des droits civiques (Etats-Unis), Amiri Baraka (1934-2014), noirs américains (identité collective)
    Conditions d’utilisation / Copyright : Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail et aux auteurs.
 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

 Les Amériques noires : identités et représentations. Conférence inaugurale / Jean-Luc Bonniol
 Patrimonialisation et mémoires de l'esclavage : la difficile rencontre / Christine Chivallon
 Esclavage et mémoire dans la poésie de tradition orale du Nordeste du Brésil / Emanuele Carvalheira de Maupeou
 Quand les noirs cubains prennent la parole... à la fin du XIXe siècle / Michèle Guicharnaud-Tollis
 A Inquisição negra : representação dos negros na documentação da Inquisição portuguesa referente ao Brasil / Ângelo Adriano Faria de Assis
 De l'afro-Mexique aux afro-latino-Amériques : réflexions afrodiasporiques à partir de cas pratiques / Sébastien Lefèvre, Paul Mvengou Cruzmerino
 Afro-Caribéens et Afro-Américains à New-York : interactions et représentations / Léna Loza
 L'identité fluctuante de Barack Obama / Lea Stephan
 Les créatrices silencieuses de la Harlem Renaissance et l'héritage africain : cas de la sculpteuse Augusta Savage et la peintre des "Story Quilt" Faith Ringgold / Cécile Dolisane Ebosse
 Lugar periférico do negro na literatura brasileira / Roberta Guimarães Franco
 Representaciones de la población afrocaribeña en Costa-Rica, 1940-1953 / Ronald Soto-Quiros
 La population caribéenne du Costa Rica : entre isolement et revendication d'une identité noire métissée / Lucie Dudreuil
 Passer pour un Blanc (Passing) : paradoxe de la construction identitaire noire dans la littérature nord-américaine / Aurélie Guillain
 Memorias rotas, memorias construidas: familias de africanos en Cuba / María del Carmen Barcia Zequeira
 Le «Theatro Negro» d'Antonio Callado : l'imprescriptible marginalité de Chica da Silva dans "O Tesouro de Chica da Silva" (1958) / Marie-Noëlle Ciccia
 La négritude au féminin : des sœurs Nardal à Suzanne Roussi Césaire / Christine Dualé
 Le mythe du viol fondateur aux Antilles françaises : un récit du métissage qui en cache un autre / Stéphanie Mulot
 Mary Seacole : à qui profite le mythe ? / Shirley Doulière
 "Orfeu Negro" ou le bidonville utopique / Cristina Duarte Simoes
 L'afro-africanité retracée dans "That's My Face" (Thomas Allen Harris, 2001) / Hélène Charlery
 La figure de la mulâtresse dans la construction de l'identité cubaine (iconographie XIXe-XXe siècles) / Sylvie Mégevand
 Les sons du Black Peru / Claude Chastagner
 Conférence-lecture / Brenda Marie Osbey
 Zumbi de Palmares, nouvelle figure du panthéon héroïque brésilien / Richard Marin
 Les palenqueros de Tabacal de la région de Carthagène des Indes au XVIIe siècle : une représentation de leur liberté / Hélène Vignaux
 Uma negra Fulô e dois olhares poéticos / Carlos Méro
 De Cuba à Miami, la trajectoire d'un Noir cubain / Aline Rouhaud
 Le rôle des intellectuelles antillaises dans la création de la négritude / Christine Dualé
 Expressions de la "négritude américaine" dans la poésie de Nicolás Guillén et de Langston Hughes. / Anne Vigne Pacheco
 Peaux noires regards blancs : quelques représentations du Noir à Cuba au XIXe siècle / Sylvie Mégevand
 Rires du racisme : le film "Jeca e seu filho preto" de Mazzaropi / Cristina Duarte-Simões
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte