Conférence

[COLLOQUE] CAP' ALERT 2019 Des catastrophes à venir (im)prévisibles ? (2)

Réalisation : 19 mars 2019 Mise en ligne : 19 mars 2019
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

 

Diffuser autrement l’alerte à la population en cas de danger :une question de moyens ?

Colloque du Mardi 19 mars  au jeudi 21 mars 2019 sur Avignon.

Le colloque est co-organisé par l’UMR ESPACE 7300 CNRS et la société ATRISC.

Descatastrophes à venir (im)prévisibles ? (2)

 

Animation: GillesMARTIN,Consultant (ATRISC) co-fondateur de l’association VISOV

  • BrunoJANET, Responsable SCHAPI

«Les dernières avancées sur la vigilance hydrométéorologique »

14h20-14h40

  • SébastienBRANA, Vice-Président de l’association Infoclimat

«Observations et données en temps réel : le rôle de la communautémétéo amateur »

  • JulienLANGUMIER, Chercheur associé RIVES-ENTPE

«Développement des connaissances et définition des alertes : le casdes crues rapides et des ruptures de digues »

  • RémyBOSSU, Secrétaire général Euro-Mediterranean Seismological Centre

«Comment les médias sociaux peuvent contribuer à la réduction durisque sismique

globale: l’exemple de LastQuake »

Ce colloque a pour objectif de questionner les moyens d'alerte et leur pertinence en fonction des caractéristiques des aléas (variables selon leur nature, leur cinétique, leur spatialité, leurs temporalités, leurs seuils, etc.) et des territoires (variables en termes de population, d'exposition, de vulnérabilité, de résilience, d'adaptation, etc.), tout en ouvrant le débat sur la manière dont il faudrait alerter la population dans les années à venir, en particulier en France. Les autorités (maires, préfets et le Ministre de l'Intérieur) sont les seules à être habilitées à diffuser une alerte à la population en France, dans une logique descendante, mais le processus de validation et la temporalité de la diffusion sont de plus en plus mal compris, ce qui favorise l'émergence de dispositifs « hors cadre » (applications smartphone, réseaux sociaux numériques, initiatives citoyennes comme les « voisins vigilants » ou les réseaux « sentinelles »). Cela accentue aussi la confiance accordée à d'autres interlocuteurs, pas nécessairement légitimes. Les moyens de communication classiques semblent également dépassés car ils ne correspondent plus aux attentes des habitants comme en témoignent encore les récents tragiques évènements survenus dans l'Aude (octobre 2018).

Toutes les informations utiles (description détaillée des attendus du colloque, programme complet, modalités d’inscription) sont indiquées sur le site suivant :https://cap-alert2019.sciencesconf.org/

Avignon Université

Thème
Notice
Langue :
Français
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource :
AU. (2019, 19 mars). [COLLOQUE] CAP' ALERT 2019 Des catastrophes à venir (im)prévisibles ? (2). [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/79233. (Consultée le 2 février 2023)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème