Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Canal U/3S - CERIMES (Production), Jean Riou (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/4k3g-db46
Citer cette ressource :
Jean Riou. Canal-U-Médecine. (2012, 13 mars). ADELF-EMOIS 2012 – Assurance qualité des informations du PMSI SSR. , in ADELF/EMOIS 2012. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/4k3g-db46. (Consultée le 18 juin 2024)

ADELF-EMOIS 2012 – Assurance qualité des informations du PMSI SSR.

Réalisation : 13 mars 2012 - Mise en ligne : 3 mai 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Titre : ADELF-EMOIS 2012 – Assurance qualité des informations du PMSI SSR.Auteurs : Christine Riou (DIM CHU de Rennes)Farid Saoud (DIM CHU de Rennes)Delphine Rousseau (DIM CHU de Rennes)Stéphanie Rousseau (DIM CHU de Rennes)Résumé : IntroductionLes établissements sont incités à évaluer la qualité recueil PMSI.Nous présentons ici la mise en œuvre d’un outil de contrôle de cohérence interne de la base de données des RHS.MéthodesL’analyse des RHS repose sur l’application de règles d’incohérence établies à partir des consignes du guide méthodologique et du repérage antérieur d’erreurs sur les rapports d’activité. Pour chaque test, la pertinence de la notification d’anomalie est enregistrée. La liste des anomalies peut être adressée automatiquement aux professionnels concernés. Ainsi il est possible de mettre à jour la base de règles et d’effectuer un suivi de la qualité des données.RésultatsUne quarantaine de tests ont été mis en œuvre. Ils portent sur les diagnostics atypiques pour le type de morbidité, les évolutions de dépendance, les cohérences entre les différents items du RHS. Les anomalies les plus fréquentes concernent les soins post-chirurgicaux, les codes diagnostic imprécis, les actes de rééducation recueillis une seule fois par séjour, l’utilisation d’un code de soins de rééducation en finalité principale. Dans un premier temps seule une synthèse des anomalies est adressée aux professionnels. On a pu observer une amélioration du score pour les incohérences Manifestation principale/ Affection étiologique.Discussion/conclusionNous avons pu quantifier le taux réel d’anomalies après vérification, effectuer un retour vers les professionnels et nous assurer que les consignes données suite à l’analyse qualité étaient suivies. Les règles relatives aux dépendances ont été difficiles à établir, quel seuil de variation d’une semaine à l’autre est acceptable par exemple. Nous ne sommes qu’en phase d’évaluation de l’outil qui doit évoluer en terme de fonctionnalités et d’intégration dans la chaîne de production. Nous n’avons par exemple pas évalué l’impact sur la production de points IVA.L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du IIIème Congrès National conjoint ADELF/EMOIS à Dijon les 12 et 13 mars 2012. Table ronde : Amélioration et organisation du codage, contrôles de qualité (Amphithéâtre Romanée Conti). Modérateurs : L MOLINIER, C SEGOUIN. Réalisation, production : Canal U/3S - CERIMESMots clés : ADELF, EMOIS, 2012, Dijon, épidémiologie, langue française, évaluation, management, organisation, information, santé, PMSI, assurance qualité

Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes