Conférence

ADELF-EMOIS 2012 - Comparaison du diagnostic principal de la dernière hospitalisation et de la cause initiale du certificat de décès en 2008-2009, France.

Réalisation : 12 mars 2012 Mise en ligne : 12 mars 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Titre : ADELF-EMOIS 2012 - Comparaison du diagnostic principal de la dernière hospitalisation et de la cause initiale du certificat de décès en 2008-2009, France.Auteurs : Agathe Lamarche-Vadel (Inserm, CépiDc, Le Kremlin-Bicêtre, France ; Inserm, UMRS 1018, Le Kremlin-Bicêtre, France ; UniversitéParis Sud 11, Le Kremlin-Bicêtre, France)Alain Weill (Caisse Nationale de l'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés (CNAMTS), Paris, France)Pierre-Olivier Blotière (Caisse Nationale de l'Assurance Maladie des travailleurs salariés (CNAMTS), Paris, France)Céline Moty-Monnereau (Direction de la Recherche, des Etudes, de l’Evaluation et des Statistiques (Drees), Paris, France)Eric Jougla (Inserm, CépiDc, Le Kremlin-Bicêtre, France)Grégoire Rey (Inserm, CépiDc, Le Kremlin-Bicêtre, France)Résumé : IntroductionLa base de données AMPHI contient les données du PMSI-MCO appariées via le SNIIRAM aux causes médicales de décès du CépiDc-INSERM jusqu'à un an après une hospitalisation en 2008-2009. La cause initiale de décès (CI) du certificat de décès (CDC) et le diagnostic principal (DP) de l’hospitalisation, parfois utilisés pour des objectifs épidémiologiques proches, recouvrent des concepts différents.Cette étude propose de classer les décès en fonction de la position de ces deux informations dans le processus morbide menant au décès.MéthodesUn algorithme a été proposé pour classer les principaux cas de figure à l'aide d'un arbre décisionnel distinguant les relations de causalité directe, acceptable ou non évidente entre DP et CI. Le logiciel Iris, outil validé internationalement permettant le codage automatique de la CI à partir des CDC a été utilisé pour certaines comparaisons.RésultatsParmi les 525000 décès survenant moins d’un an après une hospitalisation et ayant pu être appariés, 94% ont pu être analysés suivant l’algorithme proposé. Le DP et la CI sont identiques dans 29% des cas, soit exactement (14%), soit avec une meilleure précision du DP (9%) ou de la CI (6%). Dans 24% des cas, le DP est mentionné sur le CDC mais n’est pas identique à la CI : il en est soit une conséquence(20%), soit indépendant (4%). Quand le DP n’est pas mentionné sur le CDC (47% des cas), soit il est une conséquence de la CI (30%), soit il en est indépendant (10%), soit le DP aurait dû figurer sur le CDC, la CI étant très peu précise (5%) ou manifestement ultérieure dans le processus morbide (2%).Discussion/conclusionLa séquence CI-DP correspond généralement à un processus morbide cohérent, mais la CI et le DP, qui recouvrent des concepts différents, ne sont pas interchangeables.L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du IIIème Congrès National conjoint ADELF/EMOIS à Dijon les 12 et 13 mars 2012. Session A-1 : Mortalité : épidémiologie et confidentialité (Amphithéâtre Romanée Conti).  Modérateurs : G CHATELLIER, B. RIANDEY. Réalisation, production : Canal U/3S - CERIMESMots clés : ADELF, EMOIS, 2012, Dijon, épidémiologie, langue française, évaluation, management, organisation, information, santé, mortalité, PMSI

Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Canal U/3S - CERIMES (Production)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource:
Canal-U-Médecine. (2012, 12 mars). ADELF-EMOIS 2012 - Comparaison du diagnostic principal de la dernière hospitalisation et de la cause initiale du certificat de décès en 2008-2009, France.. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/55723. (Consultée le 20 mai 2022)
Contacter
Documentation

Dans la même collection

Sur le même thème