Conférence

ADELF-EMOIS 2012 - Développement d’indicateurs de sécurité des patients hospitalisés à partir des bases de données médico-administratives hospitalières : le projet PSI-CLARTE, France.

Réalisation : 12 mars 2012 Mise en ligne : 12 mars 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Titre : ADELF-EMOIS 2012 - Développement d’indicateurs de sécurité des patients hospitalisés à partir des bases de données médico-administratives hospitalières : le projet PSI-CLARTE, France.Auteurs : Marie Annick Le Pogam (Pôle IMER, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France)François Chollet (Pôle IMER, HCL, Lyon, France)Fabienne Goutille (Pôle IMER, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France)Audrey Bestion (Pôle IMER, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France)Sandrine Couray-Targe (Pôle IMER, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France)Cyrille Colin (Pôle IMER, Hospices Civils de Lyon, Lyon, France)RésuméIntroductionDepuis 2002, l’AHRQ a développé une vingtaine de « Patient Safety Indicators » (PSI) à partir des données médico-administratives hospitalières afin d’évaluer la sécurité des soins intra-hospitaliers à partir de la mesure de l’incidence d’évènements indésirables associés aux soins. En France, un premier projet mené par le Pôle IMER des Hospices Civils de Lyon a permis de vérifier la faisabilité de la production de certains PSI à partir de la base nationale PMSI MCO française. Le projet PSI-CLARTE conduit par le pôle IMER des HCL dans le cadre du consortiumLoire-Atlantique Aquitaine Rhône-Alpes pour la production d’indicateurs en santé (CLARTE) financé par la DGOS et la HAS, vise à adapter au PMSI MCO et à valider 5 indicateurs de sécurité en vue de leur généralisation (trois seront développés et validés en 2011 et deux en 2012).MéthodesLa validation des indicateurs comprend 5 étapes successives :- validation du cadre nosologique ;- validation des algorithmes d’extraction des indicateurs ;- Validation de critère par « retour » aux dossiers médicaux ;- Validation discriminante ;- Validation du modèle d’ajustement.RésultatsLes taux d’incidence des 3 premiers PSI ont été estimés pour chacun des établissements hospitaliers français à partir de la base nationale PMSI MCO 2010. Pour chaque PSI, les informations de 1000 RSA « PSI positif » de 108 établissements de santé volontaires seront comparés à celles des dossiers médicaux correspondants afin d’estimer la valeur prédictive positive de l’indicateur. Cette validation de critère permettra également de décrire les faux positifs en vue d’améliorer l’algorithme de l’indicateur.Discussion/conclusionSi les valeurs prédictives positives des PSI sont satisfaisantes, leurs algorithmes seront mis à disposition des établissements de santé. Des recommandations relatives à l’utilisation des indicateurs, des outils d’accompagnement graphiques et des actions d’améliorations potentielles leur seront également proposés.L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du IIIème Congrès National conjoint ADELF/EMOIS à Dijon les 12 et 13 mars 2012. Session A-2 : Qualité des pratiques et des soins I (salle Morey Saint Denis)  Modérateurs : S GOMEY, P OBERLIN.Réalisation, production : Canal U/3S - CERIMESMots clés : ADELF, EMOIS, 2012, Dijon, épidémiologie, langue française, évaluation, management, organisation, information, santé, indicateur, PMSI, sécurité

Langue :
Français
Crédits
Canal U/3S - CERIMES (Production)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource:
Canal-U-Médecine. (2012, 12 mars). ADELF-EMOIS 2012 - Développement d’indicateurs de sécurité des patients hospitalisés à partir des bases de données médico-administratives hospitalières : le projet PSI-CLARTE, France.. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/55109. (Consultée le 24 janvier 2022)
Contacter

Dans la même collection

Sur le même thème