Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Canal U/3S - CERIMES (Production), Clara Le Guillou (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/nr42-ry06
Citer cette ressource :
Clara Le Guillou. Canal-U-Médecine. (2012, 13 mars). ADELF-EMOIS 2012 – Projet med1dex : fusion d’informations pour l’aide au codage diagnostique du résumé de séjour. , in ADELF/EMOIS 2012. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/nr42-ry06. (Consultée le 22 mai 2024)

ADELF-EMOIS 2012 – Projet med1dex : fusion d’informations pour l’aide au codage diagnostique du résumé de séjour.

Réalisation : 13 mars 2012 - Mise en ligne : 3 mai 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Titre : ADELF-EMOIS 2012 – Projet med1dex : fusion d’informations pour l’aide au codage diagnostique du résumé de séjour.Auteurs : Clara LE GUILLOU (LaTIM INSERM-U650, Brest)Laurent LECORNU (TELECOM-Bretagne, Brest)Hélène JANTZEM (CHRU, Brest)Christine BEILLARD (CHRU, Brest)Jean-Michel CAUVIN (CHRU Brest). Résumé : IntroductionPour un juste financement, chaque hôpital décrit au mieux son activité dans le respect de la réglementation. Le projet med1dex a pour finalité l’aide au codage diagnostique du résumé de séjour à partir de toute information disponible surle patient, le séjour ou dans des sources extrinsèques de connaissance. Trois sources d’information ont été précédemment évaluées : codage antérieur, alertes biologiques, approche statistique. La dernière étape est la fusion des résultats de ces sources partielles pour construire une liste unique contextualisée et ordonnée de codes CIM10.MéthodesDeux méthodes ont été explorées. La fusion procédurale, ou par vote, privilégie les codes proposés par plusieurs sources. La fusion possibiliste ordonne les codes à partir d’une valeur de pertinence, maximum des valeurs de pertinence homogénéisées de chaque source. L’évaluation a été réalisée à partir d’un échantillon de séjours, monounités, de plus de 48h comportant un acte classant. Les performances sont exprimées sous forme de taux de rappel et de taux de précision.RésultatsL’échantillon comportait 1000 séjours et 4441 diagnostics. Les 2 méthodes de fusion ont obtenu des résultats superposables. Avec 15 propositions de catégories CIM10, la fusion détecte 56% des codes attendus, au prix d’une précision inférieure à 20%. Le taux de rappel de la fusion reste supérieur à celui de chaque source prise isolément. Le taux de précision se maintient entre celui des 2 sources les plus performantes isolément : approche statistique et codage antérieur.MéthodesEn fusionnant trois sources partielles d’information, med1dex simplifie le travail du codeur tout en maintenant des performances au moins égales à celles de chaque source. La généralisation du projet pâtit du bruit généré par les propositions multiples, mais pourrait bénéficier d’une meilleure ergonomie de l’interface homme-machine et de nouvelles sources d’information telles que l’indexation du texte libre.L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du IIIème Congrès National conjoint ADELF/EMOIS à Dijon les 12 et 13 mars 2012. Table ronde : Amélioration et organisation du codage, contrôles de qualité (Amphithéâtre Romanée Conti). Modérateurs : L MOLINIER, C SEGOUIN. Réalisation, production : Canal U/3S - CERIMESMots clés : ADELF, EMOIS, 2012, Dijon, épidémiologie, langue française, évaluation, management, organisation, information, santé, PMSI

Intervention

Dans la même collection