Conférence
Notice
Langue :
Français
Crédits
Théophile Génelot (Intervention)
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
DOI : 10.60527/wk4q-yc94
Citer cette ressource :
Théophile Génelot. Canal-U-Médecine. (2012, 8 novembre). IP3S Lille 2012 : Intégration des connaissances en sciences fondamentales par la simulation médicale dans les centres de formation en soins infirmiers. Recommandations tirées de deux années d’expérience. , in IP3S Lille 2012 Internet et Pédagogie. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/wk4q-yc94. (Consultée le 17 juin 2024)

IP3S Lille 2012 : Intégration des connaissances en sciences fondamentales par la simulation médicale dans les centres de formation en soins infirmiers. Recommandations tirées de deux années d’expérience.

Réalisation : 8 novembre 2012 - Mise en ligne : 16 novembre 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Titre : IP3S Lille 2012 : Intégration des connaissances en sciences fondamentales par la simulation médicale dans les centres de formation en soins infirmiers. Recommandations tirées de deux années d’expérience.

Auteurs : Théophile GENELOT (CUESIM- Faculté de médecine de Nancy)Frédérique STRUB (CPN-laxou.com - IFSI, Laxou)Mireille GRILLET (CPN-laxou.com - IFSI, Laxou)Karine GIUDICI (CPN-laxou.com - IFSI, Laxou)Hind HANI (CUESIM- Faculté de médecine de Nancy)Marc BRAUN (CUESIM- Faculté de médecine de Nancy)Jane Laure DANAN (IFSI, Laxou)Résumé : INTRODUCTION :A ce jour, la simulation médicale en France est en pleine émergence dans les cursus de formation des professions paramédicales. L’apprentissage par l’erreur et la mise en pratique des connaissances théoriques amélioreraient le raisonnement et les compétences des étudiants infirmiers. La BEME systematic Review [1, 2, 3] a montré la pertinence pédagogique de la simulation aux Etats Unis pour la certification ou la recertification des professionnels de santé.L’objectif de cette étude a été d’éprouver certains thèmes et de déterminer le meilleur moment dans les études pour introduire des apprentissages sur scénarios dans un cursus de formation d’un IFSI.MATERIEL ET METHODES :Cette  étude  unicentrique  rétrospective  au  centre  de simulation médicale de Nancy (CUESIM) évaluant l’intérêt pédagogique de la simulation médicale dans les IFSI, a inclus 180 étudiants de 1ère année (promotions 2011 et 2012), ayant déjà bénéficié des cours d’anatomie et de physiologie, de travaux pratiques « para- métrages (prise de tension artérielle-TA…) » et avant leurs 1er stages hospitaliers.Le critère principal de jugement était d’évaluer la capacité des étudiants de 1ère année à transposer en termes cliniques leurs connaissances de physiologie et d’anatomie normale à travers une situation clinique pathologique. L’impression générale des étudiants à l’aide de critères de mesures subjectifs (stress post-simulation, ressenti,  observation  et  écoute  du patient,  vitesse  du  paramétrage  avec  prise  de TA,  pouls,  saturation) a été évaluée. Les étudiants interagissaient sur des SimMan de Laerdal du CUESIM à scénarios complexes. Chaque année, la cohorte était composée de 90 étudiants de 1ère année répartis en 15 groupes de 6 étudiants. Les cadres de formation de l’IFSI et des étudiants en médecine ont collaborés étroitement à la confection des scénarii et à l’animation. L’enseignant infirmier avait le rôle de facilitateur auprès des étudiants dans la prise en charge du patient.La 1ère année, le scénario envisageait une prise en charge d’un patient présentant un syndrome coronarien aigu ST+ (SCA) au box des urgences.Lors de la seconde année, l’équipe pédagogique a rédigé un scénario relatif à un processus traumatique en continuité pratique des enseignements déjà effectués. En effet, à la différence de la 1ère année, des cours de pathologie du processus traumatique avaient déjà été enseigné s. Nous avons également pu bénéficier cette année d’un enregistrement vidéo afin d’étudier le comportement des étudiants en termes de paramétrage et d’attitudes relationnelles avec le patient. Le débriefing a été modifié en deux temps : initialement, les cadres infirmières débriefaient avec leurs groupes respectifs, puis, secondairement; les étudiants en médecine soulignaient des rappels d’anatomie et de physiologie, exploitant l’évolution du cas clinique pour renforcer les mécanismes de régulation normale et jeter les bases de la physiopathologie.Les règles de droit à l’image et de la vidéo ont été respectées, et chaque étudiant a signé un formulaire d’acceptation.RESULTATS :La  transposition  à  partir  de  leurs  connaissances  en  physiologie  et  en anatomie a été rudimentaire. Au débriefing, les étudiants ont pris conscience de leur compréhension très approximative des mécanismes de régulation tension artérielle - fréquence cardiaque. Le ressenti personnel exprimait un stress intense exprimé par les étudiants à la fois lié au manque d’expérience et à une méconnaissance de la physiopathologie de ce tableau clinique. La synthèse de cette première expérience a conclu à une présentation trop précoce. Néanmoins, les étudiants ont manifesté leur satisfaction en termes de transposition en gestes et attitudes pratiques de leurs connaissances théoriques et d’une nécessité de la simulation pour l’amélioration de leurs compétences infirmières.Deux promotions complètes ont été incluses dans cette étude. En comparant les résultats des deux années consécutives, l’amélioration du ressenti global des étudiants est significative. L’étude montre une évolution positive de 10 % de la perception globale du scénario (80% la1ère année Vs  90% la 2ème année). D’autre part, on note également une décroissance positive de 10 % de l’état de stress post simulation (20% la 1ère année Vs 10% la 2ème année).On constate lors de la 2ème expérience, une amélioration dans la prise en charge globale du patient en termes de vitesse de paramétrage et de raisonnement mieux adapté à la situation présentée. L’amélioration du débriefing et la connaissance préalable de la pathologie traumatique ont permis aux étudiants d’assimiler de manière plus pratique des connaissances fondamentales et de se rendre compte de l’importance de l’observation et de l’écoute du patient.DISCUSSION ET CONCLUSION :L'harmonisation avec le programme en cours et le débriefing avec vidéos à l’appui ont permis :1. De tester l’intégration des connaissances théoriques de sciences fondamentales dans le raisonnement d’étudiants infirmiers de 1ère année. C’est faisable et utile pour les étudiants.2. De déterminer le moment approprié pour introduire des scénarios complexes dans le cursus d’apprentissage et de consolidation des sciences fondamentales.3.  De diminuer sensiblement l’anxiété post simulation ressentie par certains étudiants et donc d’améliorer le ressenti général.4.  De faciliter l’immersion de l’étudiant dans le milieu hospitalier.D’autres études sont nécessaires afin d’évaluer l’impact d’une telle innovation pédagogique, par l’intermédiaire d’une étude prospective multicentrique de plus forte puissance.L’avenir serait de promouvoir cette simulation dans un cadre multidisciplinaire. Le projet en cours d’élaboration, définirait un scénario dans sa démarche globale : de la prise en charge pré hospitalière jusqu’à la salle de déchoquage aux urgences.Afin  d’améliorer   la   prise   en   charge   multi   disciplinaire,   ce   projet   sera   administré conjointement aux  étudiants de  3èmes années en  pré  DE  et  aux  étudiants en  formation DCEM1 ou DCEM2.[1] http://www.amee.org/index.asp?lm=104&cookies=True (BEME systematic review) [2]http://www.has- sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2012-1/simulation_en_sante_- rapport.pdf (Janvier 2012 - HAS) [3] Place de la simulation dans les enjeux en santé (éditions SFEM – 2011)L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans cette vidéo ou publiées dans la référence citée.Conférence enregistrée lors du 13ème Congrès International Internet et Pédagogie en Sciences de la Santé et du Sport (IP3S) les 8 et 9 novembre 2012 – Faculté des Sciences du Sport et de l’Education Physique – Université Lille 2Session : Communications libresPrésidence : Pascale GUIRAUD, La Réunion, Michel COSSON, Lille 2.Organisé avec le partenariat de l’UNF3S.Réalisation, production : Canal U/3S et CERIMESMots clés : IP3S, Lille, 2012, UNF3S, UMVF,UNSPF, UNSOF, UV2S, internet, pédagogie, technologie, modélisation, formation, serious game, 3D numérique, Sciences de la Santé, OpenU, Stratégie pédagogique, Tutorat, Banque de données numérique, Formation tout au long de la vie, Gérontologie

Intervention

Dans la même collection