Centre d’études en sciences sociales du religieux - CESOR

Description

La sociologie des religions, qui fut une pièce maîtresse dans l'histoire
de la constitution de la pensée sociologique, a été, dans les années
1960-1970, progressivement dominée par une approche de la sécularisation
qui mettait l'accent sur la perte de la religion, caractéristique en
principe de toutes les sociétés modernes. Les transformations
intervenues depuis une trentaine d'années sur la scène religieuse et
politique ont rendu nécessaire un profond effort de renouvellement
théorique. L'analyse des processus d'affaissement de la capacité
d'emprise sociale et culturelle des grands systèmes religieux a dû
composer avec le constat de la prolifération des croyances dans les
sociétés supposées les plus sécularisées.

En savoir plus

Conférence

Entretien

Intervenants