Entretien
Notice
Langue :
Français
Crédits
Direction de l'Image et de l'Audiovisuel de l'EHESS (Production), Stéphane Beaud (Intervention)
Conditions d'utilisation
©Direction de l'Image et de l'Audiovisuel / EHESS / 2018
DOI : 10.60527/q05b-0q13
Citer cette ressource :
Stéphane Beaud. EHESS. (2018, 24 mai). De l'histoire sociale à la nationalisation des mondes ouvriers , in Gérard Noiriel : Héritages et actualités de la socio-histoire. [Vidéo]. Canal-U. https://doi.org/10.60527/q05b-0q13. (Consultée le 23 juillet 2024)

De l'histoire sociale à la nationalisation des mondes ouvriers

Réalisation : 24 mai 2018 - Mise en ligne : 22 juin 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Dialogue entre Gérard Noiriel, Historien, directeur d'études à l'EHESS et Stéphane Beaud, sociologue, professeur à l'Université Paris-X

On ne peut comprendre l’originalité des travaux de Gérard Noiriel sans prendre la mesure du pas de côté que celui-ci prend, dès ses premiers travaux, avec l’histoire sociale classique. Que cela soit à travers les ouvrages Longwy, immigrés et prolétaires, Les ouvriers dans la société française, Aigues-Mortes, le massacre des Italiens ou plus récemment le livre à paraître Histoire populaire de la France, l’œuvre de Gérard Noiriel se présente comme une puissante réflexion sur les transformations qu’ont expérimenté les mondes ouvriers, articulant dimensions matérielles, rapport au travail, identifications intimes et quant à soi privé. C’est à partir de cette approche singulière des mondes ouvriers que celui-ci développe progressivement le programme de sa socio-histoire en portant une réflexion sur les effets plus larges de la frontière national / étranger au sein de nos sociétés.

Intervention

Dans la même collection

Avec les mêmes intervenants et intervenantes