Cours/Séminaire
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

MRSH Caen

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2015, 31 mars). L’essor du demi-luxe à Paris au XVIIIe siècle. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/131613. (Consultée le 27 mai 2024)

L’essor du demi-luxe à Paris au XVIIIe siècle

Réalisation : 31 mars 2015 - Mise en ligne : 7 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été prononcée dans le cadre du séminaire Villes et sciences sociales de la Maison de la Recheche en Sciences Humaines, séminaire intitulé pour l'année 2014-2015  "Villes de riches, villes de pauvres".

Natacha Coquery est professeure en histoire moderne à l'Université Lumière (Lyon 2) et directrice-adjointe du LARHRA (Laboratoire de Recherche Historique Rhône-Alpes, UMR CNRS 5190). Ses spécialités de recherche sont l'histoire urbaine, l'histoire économique, l'histoire culturelle des XVIIIe siècle et de la première moitié du XIXe siècle.

Résumé de la communication

Après avoir présenté le contexte historiographique, notamment l’importance du questionnement des sociologues pour les historiens de la consommation, puis rappelé l’ambivalence du terme « luxe », construction à la fois culturelle, économique et sociale qui repose sur des éléments divers (rareté, savoir-faire, provenance, nouveauté, convoitise…), je me propose de traiter la question de la séance du jour (Les mots pour le dire, les objets pour le faire) en quatre points : 1/luxe, communication, pouvoir : être et paraître (les mots pour le dire), à partir de la querelle du luxe qui a traversé le XVIIIe siècle ; 2/un point de vue statique : le luxe aristocratique (les objets pour le faire/1), à partir des consommations de cinq maisonnées aristocratiques (La Trémoille, Fitz-James, Fleury, Coigny, Kinsky) ; 3/un point de vue dynamique : luxe, demi-luxe, nécessité : des catégories fluctuantes, ou la diffusion sociale des biens (les objets pour le faire/2) ; 4/les boutiquiers à la croisée des marchés, à partir des objets, des qualités et de la clientèle, pour montrer les nuances de la culture de consommation.

Sur le même thème