Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

IMEC - Abbaye d'Ardenne

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2016, 17 novembre). La ʺpertinence poétiqueʺ. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/131836. (Consultée le 23 juillet 2024)

La ʺpertinence poétiqueʺ

Réalisation : 17 novembre 2016 - Mise en ligne : 18 juillet 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été donnée dans le cadre du colloque  international  consacré à Henri Raynal, organisé  par  le  LASLAR  et  le  CERReV  de l'université de Caen Normandie en partenariat avec l'IMEC et l’ESAM.

Henri Raynal est un auteur prolifique qui ne cesse d’écrire depuis 50  ans.  Sa  production  concerne  aussi  bien  le  roman  que  la  philosophie  (entendue dans  un  sens  large),  la  critique  d’art  et l’essai  littéraire.  Sa  route  a  croisé  celle  d’auteurs  très  célèbres (d’André Breton à  Philippe Sollers,  Jean  Dubuffet  ou  Roger Munier).  Cependant,  du  fait  de  sa  profonde  originalité,  il  est demeuré mal connu, toujours aux marges du milieu littéraire où il a   pourtant   quelques   admirateurs   inconditionnels.   Or,   il   est important  que  l’université  assure  sa  vocation  de  tête - chercheuse en  mettant  au  jour  des  œuvres  destinées  à  se  déployer  dans  le patrimoine national.

Anne Gourio est maître de conférences à l’université de Caen.

Résumé de la communication

Sous l’expression de « pertinence poétique » (in « L’apparence infinie »), Henri Raynal poursuit l’idéal d’une pleine continuité entre langage et monde sensible, entre mots et choses et étend ainsi sa « cosmophilie » jusque dans le domaine de la poétique. Ce faisant, il s’inscrit dans le cadre des débats qui ont parcouru la « modernité » poétique, partagée entre la conscience lucide de « l’arbitraire des signes » et le rêve d’un langage qui rende compte de la plénitude sensible jusqu’à s’imaginer en émaner. On se propose de dégager ici la spécificité de la pensée d’Henri Raynal dans le champ de cette réflexion : on présentera ses apports théoriques en les mettant en perspectives et en exposant leurs enjeux, on exposera les composantes de cette langue sensible (en particulier dans les domaines de l’image et de l’énonciation), et on parcourra quelques pages des proses poétiques (Le Pays sur le chevalet, Sur toi l’or de la nuit, Dans le secret) pour en saisir les aspects les plus saillants.

Sur le même thème