Conférence
Notice
Date de réalisation
Lieu de réalisation

CCIC, Cerisy-la-Salle

Langue :
Français
Citer cette ressource :
La forge numérique. (2019, 14 mai). Le défi écologique : une question soluble démocratiquement ?. [Podcast]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/116656. (Consultée le 2 mars 2024)

Le défi écologique : une question soluble démocratiquement ?

Réalisation : 14 mai 2019 - Mise en ligne : 18 mai 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
Descriptif

Cette communication a été prononcée  dans le cadre du colloque intitulé La pensée indisciplinée de la démocratie écologique qui s’est tenu au Centre Culturel International de Cerisy du 13 au 17 mai 2019, sous la direction de Loïc BLONDIAUX, Dominique BOURG, Marie-Anne COHENDET et Jean-Michel FOURNIAU.

Présentation de l'intervenant

Serge Audier enseigne actuellement à Paris IV. Spécialisé en philosophie morale et politique, il écrit et enseigne sur l'histoire du libéralisme/néo-libéralisme, le républicanisme et le socialisme, sur les théories contemporaines issues de ces multiples courants, ainsi que sur quelques penseurs tels Raymond Aron, Tocqueville ou Léon Bourgeois.

Résumé de la communication

La crise écologique impose de repenser nos catégories politiques et notre conception même de la démocratie. En dialogue avec l'exposé de Dominique Bourg prononcé à Cerisy, et en réponse aux tentatives récentes de proposer en France une "démocratie écologique" — notamment dans l'ouvrage collectif, Pour une 6e République écologique —, Serge Audier esquisse quelques pistes de réflexion. La démocratie, dans ses modalités actuelles, est-elle armée pour affronter le péril écologique ? Doit-elle muter dans ses institutions ? Si les défis de l'anthropocène suggèrent la nécessité d'un renouvellement intellectuel, moral et institutionnel, ces questions ne sont toutefois pas toujours si inédites qu'on l'imagine. Dès le XIXe siècle, les enjeux de très long terme ont été affrontés par les théoriciens de la démocratie. Nous avons peut-être là un bagage théorique qu'il est possible de transformer sans faire un saut périlleux, et sans tomber dans les périls, agités par les adversaires d'une "démocratie écologique", d'une dictature des savants ou d'une expertocratie court-circuitant la souveraineté populaire. Ce qui suppose aussi d'articuler enjeux sociaux et environnementaux dans un sens égalitaire, et de réfléchir à ce que signifie le mot "peuple"…

Thème
Documentation

Alors qu'il y a peu encore, le principe de "concerter autrement [et de] participer effectivement" semblait acquis à la vie démocratique, l'utilité du débat public est questionnée par différents vents contraires. Le retour du populisme d'une part, la tentation d'un retour à la décision autoritaire d'autre part, contribuent à cette remise en cause. Alors que la création de la Cndp (1995-2002) faisait sens dans un contexte où l'on s'imaginait pacifier les rapports de l'humanité avec la Nature, les potentialités de la délibération démocratique se trouvent confrontées à l'urgence climatique et écologique. C'est une des leçons de Notre-Dame-des-Landes (avec Sivens, Bure, etc.) : la démocratie se définit aussi à partir de conflits et de ruptures qu'exigent aujourd’hui de nouvelles formes de vie plus respectueuse de l'écologie. La démocratie confrontée à de nouveaux défis est toujours à réinventer...

Actes du colloque

La démocratie écologique. Une pensée indisciplinée

J.-M. FOURNIAU, L. BLONDIAUX, D. BOURG, M.-A. COHENDET (dir.)

Hermann Éditeurs — 2022

ISBN : 979-1-0370-1536-5

En savoir plus

 

 

Sur le même thème