Conférence

Esclaves, afro-féministes : comment inscrire les dominé.e.s, subalternes, sans voix et sans pouvoir au centre du récit historique ? / Silyane Larcher

Réalisation : 18 mai 2018 Mise en ligne : 18 mai 2018
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Esclaves, afro-féministes : comment inscrire les dominé.e.s, subalternes, sans voix et sans pouvoir au centre du récit historique ? /une conférence de Silyane Larcher présentée dans le cadre du Festival "L'Histoire à venir" 2018 dont le thème était "Humain, non-humain". Université Toulouse Jean Jaurès, Théâtre Garonne, 18 mai 2018.

Les grands récits historiques de l’égalité, comme ceux des prises de pouvoir (par exemple la citoyenneté ou le féminisme) sefont généralement sans les acteurs eux-mêmes. Si on peut essayer de leur faire une place, la question demeure surtout desavoir quelle place ils ou elles se sont fait eux-mêmes ? Comment pensent l’universel celles et ceux que nous sommeshabitués à considérer à la marge ? Comment l’intégration de leur point de vue change les récits que nous produisons ?

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Nathalie MICHAUD (Réalisation), Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Production), SCPAM / Université Toulouse-Jean Jaurès-campus Mirail (Publication)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès et aux auteurs.
Citer cette ressource :
Silyane Larcher. UT2J. (2018, 18 mai). Esclaves, afro-féministes : comment inscrire les dominé.e.s, subalternes, sans voix et sans pouvoir au centre du récit historique ? / Silyane Larcher. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/98493. (Consultée le 3 octobre 2022)
Contacter
Documentation

LARCHER, Silyane (2017). « Nos vies sont politiques ! » L’afroféminisme en France ou la riposte des petites-filles de l’Empire, Participations, 3, vol. 19, 97-127.

PLANAS, Natividad (2017). Introduction : une archéologie de l’exclusion, Revue d’histoire moderne & contemporaine, 2, vol. 64-2, 7-20.

LARCHER, Silyane (2014). L’autre citoyen. L’idéal républicain et les Antilles après l’esclavage. Paris, Éditions Armand Colin, 384 p.

GRILLOT, Thomas, LARCHER, Silyane (2012). Outre-mer : la République en sa diversité, La vie des idées, le 8 mai 2012. [En ligne : http://www.laviedesidees.fr/Outre-mer-la-Republique-en-sa.html].

SCOTT, Rebecca J., HÉBRARD, Jean (2008). Servitude, Liberté et Citoyenneté dans le Monde Atlantique des XVIIIe et XIXe siècles: Rosalie de Nation Poulard…, Revue de la Société Haïtienne d'Histoire et de Géographie, 234, 83e année, 1-52. [En ligne : https://repository.law.umich.edu/cgi/viewcontent.cgi?referer=https://scholar.google.fr/&httpsredir=1&article=1838&context=articles].

LARCHER, Silyane (2006). Les errances de la mémoire de l’esclavage colonial et la démocratie française aujourd’hui, Cités, 25, 153-163. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-cites-2006-1-page-153.htm].

MERLE, Isabelle (2004). Les Subaltern Studies. Retour sur les principes fondateurs d'un projet historiographique de l'Inde coloniale, Genèses, 3, vol. no56, no. 3, 131-147. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-geneses-2004-3-page-131.htm#no5].

DUBOIS, Laurent (2003). « Citoyens et amis! » Esclavage, citoyenneté et République dans les Antilles françaises à l’époque révolutionnaire, Annales. Histoire, Sciences Sociales, Cambridge University Press, 279-303. [En ligne : https://www.cairn.info/revue-annales-2003-2-page-281.htm].

SCOTT, Rebecca J. (2000). Beyond Slavery. Explorations of Race, Labor, and Citizenship in Postemancipation Societies, Chapel Hill, North Carolina University Press, 198 p.

SAID, Edward (2000). Culture et impérialisme. Traduit de l'anglais par Paul Chemla. Paris, Éditions Fayard-Le Monde diplomatique, 555 p.

DUBOIS, Laurent (1998). Les Esclaves de la République: l’histoire oubliée de la première émancipation. Paris, Éditions Calmann-Lévy, 239 p.

Sur le même thème