Conférence

La sœur dans la fratrie à travers l'étude des factums d'avocats (France, 1770-1780) / Géraldine Ther

Réalisation : 22 mars 2012 Mise en ligne : 22 mars 2012
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

La sœur dans la fratrie à travers l'étude des factums d'avocats (France, 1770-1780) / Géraldine Ther. In "Frères et sœurs du Moyen Âge à nos jours", colloque international organisé par le laboratoire France Méridionale et Espagne: histoire des sociétés, du Moyen Âge à l'époque contemporaine (Framespa) de l'Université Toulouse II-Le Mirail et par le Centre de recherches historiques de l'Ouest (Cerhio), Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, 22-23 mars 2012. (Ce colloque de Toulouse constitue la seconde partie d'un double colloque international dont la première partie s'est tenue à Rennes, les 1er et 2 décembre 2011).Session 2 : La fraternité vécue : sentiments et affection, 22 mars 2012.

Le dépouillement d'une centaine de factums ou mémoires judiciaires, rédigés pendant la période 1770-1780, permet de réfléchir à la représentation de la relation fraternelle devant la justice. La moitié des factums consultés mettent en scène des femmes dans le rôle de sœurs, mais seuls une vingtaine mettent l'accent sur des relations conflictuelles dans la fratrie. Les conflits fraternels sont tous liés plus ou moins directement à une affaire d'héritage. L'analyse des discours des avocats relète la difficulté à mettre en scène le conflit fraternel. La morme de l'affection ou de l'harmonie dans la fratrie transparaît même quand la mésentente est évidente. Les avocats peuvent tenter d'attricuer l'origine du conflit à la belle-famille ou invoquer la faiblesse et la folie. Ils peuvent aussi isoler le frère ou la sœur troublant l'harmonie familiale en insistant sur la bonne entente des autres membres de la fratrie. Lorsque le conflit est évoqué, les avocats utilisent donc des stratégies narratives tenant compte de la force de l'idéal de solidarité fraternelle.Les factums permettent donc de réfléchir aux différentes formes de solidarité qui peuvent unir frères et sœurs. Il peut s'agir d'une aide économique. Les factums présentent comme normale l'aide au frère ou à la sœur qui cherche à trouver un emploi, un logement... Par contre, le devoir d'assistance à la fratrie est limité. Des avantages trop importants à l'intention du frère ou de la sœur peuvent donner lieu à des critiques dans les factums rédigés à l'occasion de procès en séparation. La solidarité  fraternelle s'exprime aussi par le devoir de protection. La sœur n'est pas cantonnée au rôle de protégée et les factums montrent des v assurer la fonction protectrice de leur frère ou sœur, devant la justice ou dans la vie quotidienne.. Face au mari, la sœur est ainsi représentée comme une alliée privilégiée. Elle est aussi impliquée lorsqu'il s'agit de défendre l'honneur de la fratrie.

Intervenants
Thèmes
Notice
Langue :
Français
Crédits
Université Toulouse II-Le Mirail SCPAM (Publication), Université Toulouse II-Le Mirail (Production), Samir BOUHARAOUA (Réalisation)
Conditions d'utilisation
Tous droits réservés à l'Université Toulouse II-Le Mirail et aux auteurs.
Citer cette ressource:
UT2J. (2012, 22 mars). La sœur dans la fratrie à travers l'étude des factums d'avocats (France, 1770-1780) / Géraldine Ther. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/59023. (Consultée le 1 juillet 2022)
Contacter
Documentation

- Lise Lavoir, Factums et mémoires d'avocats aux XVIIème et XVIIIème siècles. In: Histoire, économie et société, 2, 1988, 221-242.

> Voir aussi la bibliographie générale dans l'onglet "Documents" de la vidéo d'ouverture du colloque.

Dans la même collection

Sur le même thème