Conférence

Rois savants et rois sages dans la "Estoria de España" / Soizic Escurignan

Réalisation : 27 janvier 2022 Mise en ligne : 17 février 2022
  • document 1 document 2 document 3
  • niveau 1 niveau 2 niveau 3
  • audio 1 audio 2 audio 3
Descriptif

Rois savants et rois sages dans la "Estoria de España" / Soizic Escurignan, in journées d'études "Les écritures alphonsines : savoirs et instruments du pouvoir"- Las escrituras alfonsíes : saberes y herramientas del poder",  organisées par Johan Puigdengolas du Centre d'Etudes Ibériques et Ibéro-Américaines (CEIIBA) en partenariat avec le CollEx Études Ibériques, Université Toulouse-Jean Jaurès, 27-28 janvier 2022.
* En raison d'un dysfonctionnement du défilement des diaporamas sur Canal-U, un pdf du diaporama est disponible dans l'onglet "Documentation".

Sagesse ou savoir ? Roi sage ou roi savant ? telle est la question. Le surnom d’Alphonse X, tantôt appelé le Sage, tantôt appelé le Savant, est un bon exemple de ce flottement, de cette hésitation sémantique. La sagesse du sage devrait être prise dans une acception morale et religieuse et relèverait du transcendant, tandis que le savoir du savant tiendrait de l’immanent, de connaissances acquises à travers l’étude et l’apprentissage. Ainsi, selon cette conception, le savant et le sage ne sauraient être confondus. Dans cette communication, Soizic Escurignan se propose de vérifier ou d’infirmer cette conception dans la Estoria de España, à travers un relevé précis des termes dérivés de la « sapientia » latine, c’est-à-dire « sabiduria », « sapiencia », « sabencia », « saber », « sabio » et « sabidor ». L’analyse quantitative et sémantique des différentes occurrences révèle quelques surprises, particulièrement qu’il n’y a pas lieu de séparer et encore moins d’opposer « sabio » à « sabidor », ou « sabiduria » à « saber », leurs champs sémantiques se recoupant largement dans des acceptions immanentes et transcendantes. Néanmoins, il ne s’agit peut-être pas tant d’une hésitation sémantique que d’une réelle conscience du fait que savoir et sagesse participent du même mouvement.

¿Sabiduría o saber? ¿Rey sabio o rey sabidor? esa es la cuestión. El apodo de Alfonso X, a veces traducido al francés por “le Sage” y a veces por “le Savant”, es un buen ejemplo de esta vacilación semántica. La sabiduría del sabio debería tomarse en un sentido moral y religioso y sería trascendente, mientras que el saber del erudito sería inmanente, y aludiría al conocimiento adquirido a través del estudio y del aprendizaje. Así, según esta concepción, el erudito y el sabio no pueden confundirse. En esta comunicación me propongo comprobar o invalidar esta concepción en la Estoria de España, mediante un inventario preciso de los términos derivados del latín “sapientia”, es decir “sabiduria”, “sapiencia”, “sabencia”, “saber”, “sabio” y “sabidor”. El análisis cuantitativo y semántico de las diferentes ocurrencias revela algunas sorpresas, particularmente que no es relevante separar y aún menos oponer “sabio” con “sabidor”, o “sabiduría” con “saber”, puesto que sus campos semánticos se superponen en gran medida con significados inmanentes y trascendentes. Sin embargo, quizás no sea tanto una vacilación semántica como una conciencia real – o regia – de que el conocimiento y la sabiduría forman parte de un mismo movimiento.

Ces journées d'étude, qui s'inscrivent dans la dynamique de la célébration des 800 ans de la naissance d’Alphonse X ainsi que dans la thématique du programme 2022-2023 de l’Agrégation externe d’espagnol « Savoir et pouvoir dans la Castille médiévale : l’entreprise historiographique et juridique du roi Alphonse X (1252-1284) », regroupent des chercheurs spécialistes du sujet qui s’interrogeront sur les spécificités des écritures alphonsines. Les œuvres attribuées à Alphonse X partagent des traits stylistiques, discursifs et linguistiques qui leur confèrent une identité forte. Ce corpus constitue un mare magnum dont les sources et les influences demeurent encore partiellement identifiées. Les œuvres du roi savant sont autant de manifestations d’un projet intellectuel tout à fait singulier pour l’époque, dans lequel les savoirs sont, dans une forme de circularité, à la fois la fondement et l’objectif du pouvoir. À travers l’ensemble des communications de la journée, les chercheurs s’interrogent sur les spécificités des écritures alphonsines. Qu’il s’agisse de l’étude des sources, des modalités d’organisation de l’énoncé ou bien encore de problématiques linguistiques voire musicologiques, les communications proposeront aux auditeurs une approche des grandes œuvres poétiques, historiographiques et juridiques attribuées à Alphonse X.

Intervenants
Thèmes
Notice
Lieu de réalisation
Université Toulouse-Jean Jaurès
Langue :
Français
Détenteur des droits
Droits réservés à l'Université Toulouse-Jean Jaurès et aux auteurs.
Conditions d'utilisation
Droit commun de la propriété intellectuelle
Citer cette ressource:
UT2J. (2022, 27 janvier). Rois savants et rois sages dans la "Estoria de España" / Soizic Escurignan. [Vidéo]. Canal-U. https://www.canal-u.tv/114282. (Consultée le 26 juin 2022)
Contacter
Documentation

ESCURIGNAN, Soizic. 2021. Bibliographie In : Une genèse pour l’Espagne : Le récit des origines dans la Estoria de España d’Alphonse X le Sage [en ligne]. Paris : e-Spania Books, 2021. [En ligne : https://books.openedition.org/esb/3172].

BAUTISTA, Francisco. 2014. Para la tradición textual de la Estoria de España de Alfonso X », Romance philology, 68 (2), 137-210. [En ligne : http://www.jstor.org/stable/44741920].

ARIZALETA, Amaia. 2003. Ut lector agnosceret : discurso y recepción en la obra de Rodrigo Jiménez de Rada (primera mitad del siglo XIII), Cahiers de linguistique hispanique médiévale, 26, 163-186. [En ligne : https://www.persee.fr/doc/cehm_0396-9045_2003_num_26_1_2018].

https://ceiiba.univ-tlse2.fr/

Dans la même collection

Sur le même thème