Canal-U

Mon compte
Contacter le contributeur
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter Google +

CItés, TERritoires, Environnement et Sociétés



Colloque "Saisir le rapport affectif aux lieux" Centre Culturel International de Cerisy

DIRECTION : Georges-Henri LAFFONT, Denis MARTOUZET

Se dirige-t-on vers une fabrique affective des lieux? Qu'il s’agisse d’architectes, de designers, d’économistes, de géographes, de paysagistes, de sociologues, d’urbanistes, d’artistes ou d’habitants, nombreux sont ceux qui, au niveau conceptuel ou pratique, manifestent un intérêt vis-à-vis du rapport affectif aux lieux. Toutefois, si les discours en ce sens se multiplient, les difficultés rencontrées sont importantes lorsqu’il s’agit de capter, comprendre, mobiliser ou encore susciter les émotions et les sentiments tant — entre aimer et ne pas aimer, témoigner de l’indifférence ou de la détestation — l’éventail est large et les mécanismes complexes. En outre, les termes employés qualifient autant la personne qui formule un sentiment, que les lieux concernés et la relation elle-même.

Questionnant la possibilité d’une fabrique affective des lieux, ce colloque a deux objectifs. Le premier consiste à saisir le rapport affectif aux lieux: d’une part, en tentant une clarification des dimensions du champ de l’affectif; d’autre part, en confrontant les méthodes scientifiques et les démarches engagées par les acteurs de terrain pour y parvenir. Le second objectif entend aborder les raisons et manières de se saisir de ce rapport affectif pour la transformation des espaces habités. Quelle place lui accorder? Dans quel but? Est-il possible, souhaitable, d’atteindre une certaine amabilité des lieux? Quels en sont les risques? Comment passer du savoir au faire et au savoir-faire?

Au cœur de ce faisceau d’interrogations, les échanges revêtiront des modalités diverses, de la communication suivie d'un débat à l’atelier in situ, de la table ronde à l’arpentage de terrain, mobilisant des compétences très diverses, académiques, opérationnelles, habitantes.


PROGRAMME :

Samedi 16 juin Matin:
Jacques GLOWINSKI: Neuro-architecture et attractivité des lieux [conférence introductive]

Mécanisme (animateur: Daniel-Philippe de SUDRES)
Gina STAMM: La ville suffisamment bonne: aimer la ville sans pitié
Pascal NOUVEL: Les tonalités affectives dans la perception du milieu ambiant en architecture et en urbanisme: Bollnow, Bachelard, Zumthor

Après-midi:
Que disent et qu'apportent les littératures, table ronde animée par Nicholas MANNING, avec:
Dany JACOB (L’écriture affective proustienne comme ancre affectif)
Justine FEYEREISEN (Tropique de la violence)
Cintia OKAMURA (Le théâtre et la littérature comme sources d’inspiration pour les sciences sociales)

Soirée:
Atelier: lecture par Jean-Pierre DAVERNON, animée par Nicholas MANNING


Dimanche 17 juin
Matin:
Deux ateliers en parallèle:
Cartographie affective, animé par Anne-Christine BRONNER et Florence TROIN

Parcours affectifs, animé par Olivier OCQUIDANT

Après-midi:
Sensorialités (animatrice: Julie FAUBERT)
Suzel BALEZ: Puissance émotionnelle de l’odeur dans les lieux
Ben Ori GITAI: Un instrument habitable
Clémence CHIROUZE: Frapper les sens, combler les désirs ou l’architecture comme agencement et disposition de matières à émotions

Soirée:
Analyse de paysage, par Olivier ZATTONI


Lundi 18 juin
Matin:
Réalité augmentée, table ronde animée par Philippe BACHIMON & Julie DERAMOND, avec:
César GÉLVEZ (La "Smart city", la "Smart destination" et le tourisme)
Olivier ZATTONI (Présences indicielles et affectives du paysage dans les photothèques des appareils mobiles, un éloge du souvenir)

Après-midi:
Terrain
Visite de la ville haute de Granville, pilotée par Georges-Henry LAFFONT & Bénédicte MALLIER, avec le concours de l'Office de Tourisme de Granville Terre et Mer

Soirée:
Débriefing Terrain, atelier animé par atelier animé par Georges-Henry LAFFONT, Bénédicte MALLIER et Denis MARTOUZET, avec la participation de Marie LE CALONEC (Office de Tourisme de Granville Terre et Mer) et des deux guides de l'après-midi


Mardi 19 juin
Matin:
Et la rationalité dans tout cela? (animateur: Denis MARTOUZET)
Emmanuel PETIT: Les enjeux du "tournant émotionnel" dans l’analyse économique — relation, temps et espace
Nathalie GAUSSIER: L’économie urbaine face aux émotions: l'apport de la cognition spatiale [intervention établie avec Claude LACOUR]
Denis MARTOUZET: De quelques irrationalités

La disparition (animateur: Denis MARTOUZET)
Mélanie PAVY: Nostalgie après la fin du monde
Patrick ROMIEU: Anthropologie des engagements émotionnels dans les conduites de résistance aux nouveaux climats de terreur

Après-midi:
Contradictions & Innovations méthodologiques, table ronde animée par Michel FAVORY, avec:
Cherif HANNA (Se perdre pour mieux se retrouver, une expérience pédagoqique de projétation architecturale hors de l'urbain)
Bénédicte MALLIER (Les conditions du dialogue entre l’architecte et l’habitant à travers des perceptions croisées de l’espace vécu)
Isabelle FAVRE (Saisir l’effectivité des lieux? [intervention établie avec Christophe THIÉBAULT])
Danièle MÉAUX (Des "œuvres enquêtes")
Mouna ZAIRI (La typologie figurative comme approche méthodologique du rapport affectif au lieu)
Inmaculada DIAZ SORIA (Saisir les rapports affectifs aux lieux touristiques. Retour sur deux approches méthodologiques: l’analyse phénoménologique interprétative et les enquêtes photographiques auprès des visiteurs [intervention établie avec Emeline HATT])
Gaël RANNOU (Le rapport affectif et émotionnel des supporters de football avec le lieu du stade. Quels enjeux sociétaux et méthodologiques?)
Olivier OCQUIDANT (Du trouble à l’aisance. La dimension interactionnelle des affects)

Soirée:
Documentaire, atelier animé par Joël DANET ("Ma rue, notre rue": lecture autobiographique de l’espace public dans le documentaire) & Thierry RAMADIER


Mercredi 20 juin
Matin:
Faire avec les affects: urbanisme et instrumentalisation (animateur: Georges-Henry LAFFONT)
François MANCEBO & Sylvie SALLES: Vers une écologie sensible du continuum urbain rural
Valérie BILLAUDEAU & Françoise CHARLES: Fabrique d’un tiers lieu: saisir le rapport affectif des "Locaux-moteurs" angevins
Jacques LOLIVE: De la théorie d'un espace public esthétique à l'expérimentation de méthodes participatives dans les zones à risque du Brésil. Le tournant pragmatiste d’une recherche sur les milieux de vie
Christophe LECLERQ: Affects et lieux - un nouveau spatialisme? [intervention établie avec Maryvonne PRÉVOT]
Benoît FEILDEL: Faire la ville avec les affects: implications urbaines et pratiques

Après-midi:
Saisir les représentations sociales du rapport affectif aux lieux par la cartographie mentale, atelier animé par Thierry RAMADIER

Soirée:
Autour de la Martinique, atelier animé par Denis MARTOUZET


Jeudi 21 juin
Matin:
Transversalités, table ronde animée par Nicole MATHIEU (Instruire le rapport affectif (individuel et collectif) aux lieux pour comprendre comment rendre "aimable" tout lieu même "inhabitable" ou Qu’est-ce qu’un lieu hospitalier?) et Daniel-Philippe de SUDRES (Comment les lieux neuro- modifient-ils nos affects?)

Après-midi:
Adolescents, atelier animé par les enseignants du Collège Anne Heurgon-Desjardins de Cerisy [Jean-Marie GALLIEN, Virginie LEMOINE et Emmanuelle PELLETIER, avec le concours d'Aline CLAUDEAU]

Situations sonores, atelier animé par Julie FAUBERT (Être là – propositions d’écoute in situ pour les lieux de Cerisy)

Soirée:
Points de vue photographiques sur Cerisy, par Olivier ZATTONI


Vendredi 22 juin
Matin:
Synthèse et poursuites, animée par Denis MARTOUZET & Georges-Henry LAFFONT

 
 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte