Canal-U

Mon compte
Maison des sciences de l’homme en Bretagne

Chercheurs en ville #51 - Le vertige de l'émeute. De la zad aux gilets jaunes


Copier le code pour partager la vidéo :
<div style="position:relative;padding-bottom:56.25%;padding-top:10px;height:0;overflow:hidden;"><iframe src="https://www.canal-u.tv/video/mshb/embed.1/chercheurs_en_ville_51_le_vertige_de_l_emeute_de_la_zad_aux_gilets_jaunes.57001?width=100%&amp;height=100%" style="position:absolute;top:0;left:0;width:100%;height: 100%;" width="550" height="306" frameborder="0" allowfullscreen scrolling="no"></iframe></div> Si vous souhaitez partager une séquence, indiquez le début de celle-ci , et copiez le code : h m s
Contacter la chaine
J’aime
Imprimer
partager facebook twitter

Chercheurs en ville #51 - Le vertige de l'émeute. De la zad aux gilets jaunes

Pour cette cinquante-et-unième émission, l'équipe Chercheurs en ville accueille Romain Huët, maître de conférences en science de la communication à l’université Rennes 2. Auteur de l’ouvrage Le vertige de l’émeute, ses recherches portent sur le rapport entre souffrance et lutte sociale. Dans cette émission réalisée par Lucie Louâpre, il répond aux questions de Colette David et Christian Le Bart sur la violence émeutière et ses mécanismes.

Depuis 4 ans, avec un, plus ou moins, grand succès, les rues de France et de Rennes ont été émaillées de manifestations. Avec, pour certaines, ce que la presse présente comme des débordements : dégradations de mobiliers urbains, violences etc… sans oublier les violences policières dont le bilan humain est bien plus lourd. A travers le monde, on peut parler d’une multiplication des émeutes, à savoir des manifestations publiques de citoyens où il est fait usage de la violence. C'est le cas, par exemple, en Bolivie, au Chili et au Liban, à l’automne 2019 ou encore à Hong Kong un peu plus tôt dans l’année. Les sources de ces mouvements sociaux sont diverses, situation économique, politique, ces émeutes sont en tout cas le lieu pour les manifestants où exprimer leurs impouvoirs de la vie quotidienne. Elles constituent à la foi une rupture dans le dialogue et comme l’exprimait Norbert Hélias, écrivain et sociologue, une libération finalement très contrôlée de ses propres pulsions. Plutôt qu’aux black blocs, ces militants anti-capitalistes radicaux reconnaissables à leur code couleur vestimentaire, l’invité du jour préfère s’intéresser au cortège de tête qui se laisse gagner par la passion émeutière. Sa stratégie parvenir à faire sortir la manifestation des clous et du cadre légal prévu et encadré par les forces de l’ordre. Les émeutes sont un lieu particulier en ce qu’elle représente une épreuve charnelle de la politique : les figures du pouvoir sont directement palpables incarnées dans ces forces de l’ordre justement. Alors qu’est-ce que la violence a d’attractif ? Quelles sont les cibles des émeutiers ? Quelle est la finalité de l’émeute : la victoire politique ou tout simplement le vertige de l’affrontement lui-même ? (Lucie Louâpre)


Notre invité : Maître de conférences en science de la communication à l’université Rennes 2, Romain Huët est chercheur au laboratoire PREFICS (EA7469) et chercheur associé à la FMSH (Fondation Maison des Sciences de l'Homme). Il est l’auteur de plusieurs recherches sur les guérillas et les émeutes urbaines (2012-2018). À la suite d’une ethnographie de plusieurs mois au sein de groupes rebelles syriens, il a co-réalisé le film documentaire Après le Printemps. Vie ordinaire de combattants syriens (2017). Membre du comité de rédaction de la revue Socio, il est responsable du programme ANR Jeune chercheur « Ethnographie des émeutes et des guérillas : Formation subjectives, émotions et expériences de la violence en train de se faire » 2018-2022.

 

commentaires


Ajouter un commentaire Lire les commentaires
*Les champs suivis d’un astérisque sont obligatoires.
Aucun commentaire sur cette vidéo pour le moment (les commentaires font l’objet d’une modération)
 

Dans la même collection

FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte